Tunisie – BEI : signature du 1er financement en faveur de l’éducation

Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), se rendra à Tunis les 19 et 20 juin 2014 et y rencontrera les autorités tunisiennes, ainsi que les décideurs et représentants du secteur économique. Il sera reçu en audience par Dr Nidhal Ouerfelli, ministre auprès du chef du Gouvernement. Il rencontrera également Hakim Ben Hammouda, ministre de l’Economie et des Finances.

L’éducation des jeunes Tunisiens sera au cœur de ce déplacement, avec la signature du premier financement de la BEI dans ce domaine en Tunisie.  « Il s’agit d’un financement d’envergure et crucial pour la Tunisie. Et je suis très heureux de venir expressément en Tunisie pour le signer, a annoncé Philippe de Fontaine Vive. L’éducation des jeunes Tunisiens est cruciale. En leur facilitant l’accès à un savoir et à une formation de qualité, nous leur donnons une chance de trouver un emploi plus tard. C’est pour l’avenir un gage d’insertion professionnelle et sociale réussie. »

Ce premier financement de la BEI permettra très concrètement de moderniser les établissements scolaires publics (primaires, secondaires, internat) de l’ensemble du territoire tunisien avec à la clé la construction de 59 nouveaux établissements scolaires et la rénovation et l’extension de 310 autres.

Autre rendez-vous important pour la Tunisie et la BEI : la signature d’une ligne de crédit en faveur des PME tunisiennes, afin de soutenir les projets de développement du secteur privé, via des instruments financiers adaptés au marché local et aux conditions attractives.

Ces financements nouveaux, qui représentent un investissement global de 170 millions d’euros- soit 383 millions de dinar (TND) – témoignent de la forte mobilisation de la BEI en faveur de la Tunisie. Consciente en effet du rôle clef joué par l’investissement dans le processus d’une croissance durable et créatrice d’emplois, la BEI mobilise moyens et compétences pour répondre le plus efficacement possible aux besoins prioritaires du pays et aux orientations économiques des autorités issues du processus démocratique.

Ce nouveau déplacement du Vice-Président de la BEI illustre le partenariat de confiance qui s’est noué entre la Tunisie et la BEI, son premier financeur international du développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here