« Connaissez votre pression artérielle »

L’hypertension artérielle est le principal risque de décès et d’invalidité dans le monde comme le souligne une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé présentée à l’occasion de la Journée mondiale de la santé célébrée le 7 avril dernier.

Le phénomène prend de plus en plus de l’ampleur, du fait que l’un des principaux obstacles à un contrôle efficace de l’hypertension est que les individus n’ont pas conscience que leur pression artérielle est élevée tout simplement. Pourtant, des mesures simples d’évaluation de la pression sanguine dans les programmes communautaires, les lieux de travail et les établissements de soins de santé pourraient jouer un rôle majeur dans la détection précoce et la prévention de cette affection.

Ainsi, la Journée mondiale de l’hypertension artérielle, célébrée chaque année le 17 mai , est l’occasion de souligner la possibilité d’améliorer la prévention et le contrôle de l’hypertension.  A cet effet, la  World Hypertension League (WHL) a lancé une campagne intitulée « Connaissez votre pression artérielle » en 2013  visant à aider les organisations nationales à développer et répandre les programmes de dépistage de l’hypertension artérielle. Une campagne qui sera célébrée durant  les 5 prochaines années.

Les appels se multiplient auprès du public, afin de démocratiser le dépistage, comme le souligne le Dr. Margaret Chan, Directeur général de l’OMS : «Aujourd’hui, nous voulons que les gens comprennent qu’ils doivent connaître leur tension artérielle, prendre le problème de l’hypertension au sérieux et agir en conséquence». Car pour prévenir et combattre l’hypertension artérielle, il faut d’abord la détecter.

Dans la majorité des cas les sujets atteints d’hypertension artérielle ne présentent pas de symptômes les alertant de l’élévation de la pression artérielle. Raison pour laquelle le nombre d’hypertendus non traités est important et les difficultés pour accepter un traitement pour ceux qui sont connus hypertendus.

Les symptômes apparaissent suite à la souffrance des organes sur lesquels l’HTA a déjà agit. Expression des conséquences de l’HTA sur l’organisme, des signes peu spécifiques s’installent et s’aggravent progressivement, dont les plus fréquents sont : la fatigue, les maux de tête, les palpitations, des troubles de l’équilibre, des bourdonnements d’oreille. Le dépistage précoce trouve alors tout son intérêt car lorsqu’on connaît sa tension artérielle, on peut agir pour la maîtriser, avant même l’installation des signes.

Sans surprise, c’est en Afrique que les hypertendus sont en tête de liste avec un taux de 46 % des adultes, témoignant du manque profond d’information et de prévention. Pourtant, plus d’une étude montre les bénéfices de la prévention et le traitement précoce de l’hypertension artérielle. Ainsi, il a été démontré que lorsque la pression artérielle est sous contrôle, le risque d’accident cardio-vasculaire diminue de 35 à 40 %, ainsi que le risque de maladie rénale et des troubles de la vision.

On insistera jamais assez sur l’importance d’adopter des habitudes de vie saine, qui préviennent toutes sortes de maladies en plus de l’hypertension artérielle, car tout compte fait il vaut mieux prévenir que guérir.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here