Tunis – Conférence Jomaâ : le gouvernement est présent sur tous les fronts

Lors d’une conférence de presse très attendue, tenue hier soir, mercredi 14 mai à Dar Dhiafa à Carthage, au cours de laquelle le chef provisoire du Gouvernement a évoqué le bilan des 100 jours passés à la tête du gouvernement, Mehdi Jomaâ est revenu sur son éventuelle reconduction au même poste dans le prochain gouvernement et sur sa candidature aux prochaines élections.

Mehdi Jomaâ a été catégorique sur ce point : non, sa reconduction à la tête du gouvernement n’est pas à l’ordre du jour et il ne sera pas candidat aux prochaines élections, en précisant que ni lui, ni son gouvernement ne seront candidats aux prochaines élections et que sa mission consiste à amener le pays à bon port dans sa dernière étape de transition démocratique. Circulez bonnes gens, le sujet est clos !

Revenant sur la révision des nominations qui figure sur la Feuille de route, le chef du Gouvernement a assuré que le processus de révision des nominations avance à un rythme accéléré. Ainsi 20% des chargés de mission dans les cabinets ministériels, 40% des présidents des entreprises et établissements publics ont été remerciés, « un large mouvement dans le corps des premiers délégués et des délégués sera annoncé très prochainement », a-t-il promis.

Concernant la privatisation des entreprises publiques, Mehdi Jomaâ a réfuté ces « rumeurs », en indiquant que ce dossier n’est pas à l’ordre du jour de son gouvernement :« 27  entreprises publiques font actuellement face à de lourdes difficultés financières et souffrent d’un déficit de l’ordre de trois milliards de dinars. Le Gouvernement œuvre à « ranimer » ces entreprises, avec des réformes adéquates et opportunes », a-t-il précisé.

Evoquant la situation sécuritaire dans le pays, le chef du Gouvernement Mehdi Jomaâ a annoncé la décision gouvernementale de créer un pôle avec tous les dispositifs nécessaires pour contrer le terrorisme tant au niveau du renseignement qu’à celui opérationnel.

Le territoire tunisien, y compris dans la région de Jebel Chaambi, est sous le contrôle de l’Armée et des forces de sécurité, affirme-t-il, bien que le combat soit encore long et ardu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here