Tunis : Signature d’une lettre d’engagement entre l’IFC et la BCT

Une lettre d’engagement entre IFC et la Banque Centrale de Tunisie a été signée pour assister la BCT  dans la consolidation de sa centrale des risques, en vue d’améliorer la stabilité financière et renforcer l’accès au financement.

Au cours de l’année passée, IFC a réalisé un diagnostic de la centrale des risques de la BCT et identifié les moyens de mieux exploiter les données disponibles pour renforcer l’accès au financement.

L’appui d’IFC permettra à la BCT de renforcer la supervision du secteur financier et de fournir aux établissements de crédit des informations qui leur permettront d’assurer une meilleure gestion du risque. Cela marque une étape importante dans le renforcement des prêts aux PME qui ont souvent du mal à obtenir les financements dont elles ont besoin.
« Grâce à l’appui d’IFC, nous pourrons mieux tirer profit des données dont nous disposons et ainsi, améliorer la stabilité financière et développer plus encore les offres de crédit, notamment auprès des PME », a déclaré Chedly Ayari, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie.
La centrale des risques de la BCT est la principale source d’informations financières en Tunisie. Une utilisation plus efficace de ces données est une mesure essentielle pour le renforcement du secteur financier qui souhaite atteindre des segments mal desservis, tels que les PME qui ont de réels besoins en matière de crédit.
« Le développement des infrastructures d’information financière est une priorité pour IFC. Il est essentiel de développer l’accès au financement des PME, vecteur important de croissance économique et de création d’emplois », a déclaré Antoine Courcelle-Labrousse, Représentant résident d’IFC en Tunisie.
IFC met en œuvre des moyens financiers et techniques importants pour restaurer la confiance des investisseurs en Tunisie. Depuis janvier 2011, IFC a investi plus de 100 millions de dollars en Tunisie.
Ce projet est financé par le Secrétariat d’Etat suisse aux Affaires économiques, dans le cadre du Fonds d’Assistance Technique des micro, petites et moyennes entreprises (MSME Technical Assistance Facility), une initiative lancée conjointement par IFC et la Banque mondiale. Ce fonds est également soutenu par l’Agence canadienne des affaires étrangères, commerce et développement, l’Agence danoise de développement international, le Japon et UKaid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here