« La situation du Port de Radès pénalise l’économie tunisienne »

Capacité limitée du stockage dédiée aux armateurs, dépassement des délais d’attente, manque de moyens et d’infrastructures et nonchalance du personnel empêchent le développement du secteur du transport maritime et causent des pertes autant à l’Etat qu’aux opérateurs privés, telles sont les commentaires de Riadh Ezzayan, membre du bureau exécutif de la Conect, sur l’étude approfondie élaborée récemment par cette dernière pour évaluer la situation du port de Radès.

« La situation du Port de Radès est pénalisante pour l’économie tunisienne », a-t-il conclu en énumérant  les difficultés qui entravent la bonne marche du principal port en Tunisie.

M.Ezzayan a d’autre part mis l’accent sur la nécessité de limiter la mainmise de l’OMMP sur l’ensemble des ports en Tunisie en proposant que chaque port soit géré de manière autonome pour assouplir le fonctionnement et faciliter les relations entre prestataires et opérateurs privés.

Cette étude a été présentée officiellement au nouveau ministre du Transport, pour l’aider à mettre en place les réformes adéquates susceptibles d’améliorer les prestations du port de Radès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here