Tunisie – Amen Bank: les clignotants sont au vert

Grâce à une assise financière solide et une présence importante sur le marché tunisien, AMEN BANK est parmi les rares banques qui ont tiré leur épingle du jeu en affichant les meilleurs taux de croissance, au terme du 31 décembre 2013, dans le secteur bancaire et ce en dépit de  la détérioration de l’économie tunisienne depuis la Révolution.

L’encours net des crédits à la clientèle a crû de 12,2%, comparativement à la même date en 2012, à 5 564 MD, tandis que les ressources clientèles ont progressé de 12,8%, se fixant à 4956 MD.

Cependant, et malgré un important effort commercial d’AMEN BANK pour ramener des fonds à la banque, les crédits accordés excèdent toujours les dépôts collectés, et le déséquilibre au niveau du ratio de liquidité demeure important, de l’ordre de 89% (contre 100% exigé par la BCT).

Le recours d’AMEN BANK au marché monétaire ne cesse d’augmenter, les emprunts et ressources spéciales de la banque ont augmenté de 15%, à 841,8 MD. Ainsi, le coût des ressources de la banque a nettement augmenté passant de 3,8% en 2012, à 4,38% en 2013. Le PNB ressort ainsi en hausse de 27,4%, à 256,787 MD. Cette hausse résulte de la progression significative de la marge d’intérêt durant le quatrième trimestre 2013 qui a bondi de 34%, à 144,475 MD.

L’EBE (Excédent brut d’exploitation) a ainsi enregistré une nette amélioration de 36%, à 181,452 MD.

En 2014, les prévisions tablent sur des chiffres encore meilleurs. De plus, l’entrée de SFI (Société financière internationale, relevant de la Banque mondiale) dans le capital d’Amen Bank devrait booster significativement les fonds propres de la banque.

La levée de fonds est estimée à 73 MD et elle permettra à AMEN BANK d’élargir son réseau d’agences, de consolider sa présence bancaire hors de la Tunisie et de développer de nouveaux créneaux, tels que la finance islamique et la micro- finance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here