Assurances : un chiffre d’affaires en hausse de 10,65 % en 2016

assurances_ftusa_l_economiste_maghrebin.jpeg

Selon le rapport annuel des assurances en Tunisie, publié par la Fédération tunisienne des sociétés d’assurances (FTUSA), le marché tunisien des assurances a connu une évolution considérable de son activité durant l’année 2016.  

En effet, les principaux indicateurs ont poursuivi un trend progressif avec un taux de croissance du chiffre d’affaires de 10,65 %, pour atteindre 1 857,027  MDT contre 1 678,235 MDT en 2015,  et une accélération des dédommagements de 7,87 % à 1 024 MDT.

Les entreprises d’assurances ont affiché dans leurs bilans consolidés, un résultat excédentaire de 133,934  MDT en 2016 contre 157,948  MDT en 2015. Ce résultat conjugué d’une aggravation de la sinistralité, de l’augmentation des coûts de sinistres et des grands investissements.

Sur un autre plan et étant un investisseur institutionnel de premier ordre, le secteur a vu son rôle dans la contribution au financement de l’économie nationale croître. Le taux de pénétration est passé de 1,96 % en 2015 à 2,04 % en 2016.

Toutefois, les placements du secteur en 2016 ont progressé de 9 % par rapport à 2015, pour atteindre 4 470, 377  MDT contre 4 101,148  MDT pour l’exercice précédent.

Les provisions techniques ont, quant à elles, enregistré un accroissement de 7,71%, passant de 3 545,376 MDT en 2015 à 3 818,821 MDT en 2016.

Par conséquent, le total des placements des actifs en représentation des provisions techniques a permis à l’ensemble des compagnies du marché des assurances un taux de couverture de leurs engagements de 117,06 % en 2016 contre 115,68 % en 2015.

D’ailleurs, les primes émises du secteur des assurances se sont élevées à 1 857,027 MDT en 2016 contre  1678,235 MDT en 2015, soit une hausse de 10,65%.

La prime d’assurance moyenne par habitant est passée de 151,056 DT en 2015 à 162,897 DT en 2016. Cette prime n’a cessé de croître durant les trois dernières années. Elle comporte une part importante afférente à l’assurance automobile dont la prime moyenne par habitant est de 73,153 DT en 2016 contre 68,944 dinars en 2015.

La structure du marché reste inchangée, l’assurance automobile occupe toujours la première place des émissions totales avec 44,91 % en 2016 contre 45,64 % en 2015. Elle est suivie par la branche assurance vie qui représente 20,26 % en 2016 contre 18,00 % en 2015.

Les branches Vie et Crédit ont connu les taux de croissance les plus élevés en 2016 avec respectivement 24,52% et 15,89%.

Quant aux sinistres réglés, ils ont enregistré une augmentation de 7,87 %, pour s’établir à 1 024,133 MDT en 2016 contre  949,372 MDT en 2015.

Le montant des sinistres réglés au titre des branches automobile et assurance groupe maladie représente 78,03 % du total des règlements en 2016 contre 74,75 % en 2015, alors que les primes encaissées au titre de ces deux branches représentent 59,20 % en 2016 contre 59,83 % en 2015.

Les sinistres réglées au titre de la branche accidents du travail s’élèvent à 3,062 MDT en 2016 contre 2,980 MDT en 2015.

Les branches Incendie et Risques divers ont connu le taux de croissance le plus élevé des règlements de sinistres avec des taux de croissance respectifs de 36,09% et 34,33 %.

Au final, les frais de gestion ont totalisé un montant de 424,494 MDT en 2016 contre 405,448 MDT une année auparavant, soit une hausse de 4,70 %.

Par

Publié le 05/12/2017 à 15:17

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin