La Tunisie annonce l’exemption de visa pour les touristes chinois

china-travel-1

Désormais, les touristes chinois bénéficieront d’une exemption de visa d’entrée pour visiter la Tunisie, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

« A partir d’aujourd’hui, les touristes de nationalité chinoise n’auront plus besoin de visa pour entrer sur le territoire tunisien, lequel visa soumettait les ressortissants chinois aux conditions suivantes : avoir un billet d’avion aller-retour et un bon de réservation d’hôtel valable 90 jours. Cela n’a plus lieu d’être, » a déclaré Chafik Hajji, Directeur général des Affaires consulaires au ministère tunisien des Affaires étrangères, dans une interview accordée au site d’information chinois Xinhua.

« Il s’agit d’une bonne nouvelle pour attirer le marché chinois, le plus grand émetteur au monde  avec pas moins de 100 millions de touristes », a souligné pour sa part Nabil Hedhiri, coordinateur général de l’Office national du Tourisme tunisien (ONTT) , au même journal en ligne.

Et d’indiquer: « C’est un long processus qui a mis du temps pour se concrétiser. Faute d’une meilleure coordination entre les autorités tunisiennes et chinoises ». Tout comme il a ajouté que la Tunisie sera un hub économique pour les compagnies aériennes chinoises pour mieux convoiter le marché africain, au- delà des marchés traditionnels et classiques.

D’après le responsable de l’Office national du Tourisme tunisien, le nombre de touristes chinois a atteint  7.396 touristes, ce qui représente une augmentation de l’ordre de 93% par rapport à 2015, tout en poursuivant:  » Le marché tunisien sera adapté aux attentes des visiteurs chinois. Il faudra former des guides en langue chinoise. Les hôteliers et restaurateurs devront se familiariser avec la langue chinoise ».

Notons que le tourisme tunisien est un vecteur important de croissance à hauteur de 7% du PIB. D’ailleurs,  les chiffres du tourisme sont parlants : en 2016, ils étaient plus de 5,7 millions de touristes à visiter la Tunisie contre 5,3 millions en 2015.

 

Par

Publié le 17/02/2017 à 11:40

Dans cet article

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin