Edition 2014

classement-2014 L’édition 2014 du classement des 500 entreprises tunisiennes apporte l’illustration du dynamisme et de la vitalité des grands groupes privés, peu impactés par l’atonie de l’économie, les remous internes et la crise de la zone Euro. Le contraste est saisissant avec le secteur public en recul, pourtant peu exposé à la concurrence internationale, qui affiche ses pires résultats. Les entreprises publiques, hier encore fleurons de l’industrie et de l’économie nationale, sont à la traine, saisies par le doute et par d’infinis questionnements. Elles ne paraissent plus maitres de leur destin.

L’année 2012 a consacré définitivement la suprématie du secteur privé, qui caracole désormais en tête du classement. Il s’est produit, à l’évidence, un passage de témoin ou si l’on veut, une redistribution des cartes économiques au profit du capitalisme privé dans ce qu’il a de plus performant, de plus déterminé, c’est-à-dire de plus inséré dans la mondialisation. A de très rares exceptions, les marches du podium sont prises d’assaut par des groupes privés, qui combinent désormais croissance interne et externe, via rachat d’entreprises, privatisation, internationalisation,…

 

Classement 2014 des 5 premiers groupes
Classement 2014 des 5 premiers groupes

 

Classement des 20 premières entreprises tunisiennes
Classement des 20 premières entreprises tunisiennes