Forum l’Economiste Maghrébin 2010

Tunis place financière régionale :
Les voies d'avenir de la finance et des banques tunisiennes dans l'Euromed

IDEES FORCES ET PROPOSITIONS MAJEURES

Cette douzième édition du Forum annuel de l’Economiste Maghrébin a introduit une innovation. Celle de faire précéder la journée, qui lui est habituellement consacrée, par un dîner débat, organisé avec le concours de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie. Le thème de ce premier débat ne pouvait être que la célébration de “Trente ans de coopération financière Tunisie-Union européenne”. Le premier protocole d’accord financier a été signé entre les deux parties trente années auparavant.

Ce prologue se voulait annonciateur de la journée du lendemain consacrée, elle, à “Tunis : Place financière régionale, les voies et moyens de la finance et des banques tunisiennes dans l’Euromed”.

Tout en soulignant la légitimité d’une telle ambition, il a été toutefois mis en avant, par les différents intervenants,  qu’elle ne pouvait ni s’improviser ni se décréter. Elle ne peut se construire qu’à partir des performances des marchés, des acteurs et de l’économie et nécessite certains pré-requis.

Ainsi certains critères ont été jugés essentiels pour établir une place financière dans un système de marché de capitaux globalisés. Ont été cités et appuyés, tour à tour, la convertibilité totale de la monnaie nationale, un cadre macroéconomique stable, une ouverture commerciale optimale, une ouverture au capital étranger, un taux de change réel et compétitif, un système bancaire dynamique et stabilisé selon les perspectives de Bâle II, une qualité des ressources humaines, des infrastructures solides et de qualité, une qualité de vie et un volume des marchés de capitaux .

Ceci étant, les points forts qui existent en Tunisie ont également été évoqués, comme sa proximité du marché européen, le soutien politique et financier dont bénéficie la Tunisie auprès de la communauté internationale, la croissance économique soutenue, les déficits contenus, les effets de la crise mondiale maitrisés, des équilibres globaux préservés et une notation d’agences attractives pour l’investissement étranger.

De plus, ériger Tunis en une place financière régionale est une opportunité, voire une nécessité, pour l’économie tunisienne.

Alors, selon des réactions d’intervenants, que reste-t-il à faire ? D’autant plus que d’autres voisins sont animés de la même ambition de s’ériger en une place financière régionale.

C’est la volonté, selon certains experts et analystes financiers qui se sont exprimés, de faire du secteur financier un secteur prioritaire ; d’établir un planning précis de mise en œuvre d’un cadre réglementaire alliant souplesse et rigueur ; d’opérer un choix de produits et de services financiers qui constituent l’offre ; et de consolider un système bancaire et financier pouvant jouer le rôle de moteur de la place financière régionale outre une infrastructure permettant l’émergence d’une telle place.

Même s’il reste du chemin à faire a-t-il été avancé, la Tunisie n’a qu’à saisir l’opportunité, car elle en a les moyens et les atouts.

 

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

Intervenants

Tunisie

  • Taoufik Baccar : Gouverneur de la Banque centrale de Tunisie
  • Ridha Chalghoum : ministre des Finances
  • Habib Ben Yahia : Secrétaire général de l’UMA  
  • Hédi Djilani : président de l’UTICA
  • Chékib Nouira : président de l’IACE et président du Forum
  • Férid Ben Tanfous : président de L’APBEF
  • Slim Feriani : chief executive officer advance-emerging capital limited
  • Fadhel Abdelkefi : DG Tunisie valeurs
  • Mehdi Ben Mustapha : Conseil du Marché Financier
  • Adnen Chaabane : directeur à HR Access  

France

  • Jean-François Pons : directeur des affaires internationales et européennes de l’Association française des banques
  • Koceila Maames : Crédit agricole
  • Michel-Henry Bouchet : directeur Global finance Center – SEKMA Business School Nice
  • Ajouter Dhafer Saïdane : Professeur Université Charles de Gaulle – Lille III

Union europénne

  • Adrianus Koetsenruijter Chef de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie

Banque africaine de développement

  • Jacob Kolster : directeur régional Afrique du Nord, remplacé par Leïla Mokaddem, Manager Financial Institutions