Brahim Debbache: « Le marché de l’automobile enregistrera une baisse début 2022 »

Brahim Debbache

Le marché de l’automobile enregistrera une baisse à partir du début de 2022. C’est ce que déclare le président de la Chambre syndicale des concessionnaires et constructeurs automobiles, Brahim Debbache. Il accordait une déclaration à Mosaïque FM, aujourd’hui, 29 novembre.

En effet, pour Brahim Debbache, cette situation s’explique par un manque à l’échelle mondiale en pièces électroniques appelées semi-conducteurs ». Les semi-conducteurs sont utilisés dans la fabrication des voitures et des appareils téléphoniques. Le président de la Chambre a affirmé que la baisse du nombre de ces pièces est due à la période du confinement qui a impacté négativement le marché de l’automobile dans le monde. Par ailleurs, le confinement a favorisé le télétravail, ce qui a boosté les ventes des Smartphones, pc et télévisions.

D’ailleurs, il a cité d’autres facteurs qui expliquent le manque flagrant de ces pièces, à l’instar d’un incendie qui s’est déclenché dans une usine pour la fabrication des semi-conducteurs.

En 2020, le PDG d’Ennakl Automobiles Brahim Debbache estimait qu’il n’y aura pas de reprise pour le secteur de l’automobile avant le premier trimestre 2021. Et ce, vu la conjoncture actuelle marquée par le confinement et la propagation du Coronavirus (Covid-19). Pour lui, l’un des plus grands problèmes des constructeurs et des concessionnaires est la liquidation des stocks. Lesquels sont devenus pléthoriques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here