Kahena Mamlouk – Tunisair : une dette de 22 millions d’euros auprès de TAV

Kahena Mamlouk

Lors d’un passage sur les ondes d’Express FM, la PDG de la TAV, Kahena Mamlouk, a expliqué que la saisie résulte du non-paiement de créance commerciale.

Kahena Mamlouk a affirmé que la compagnie Tunisair a arrêté le paiement des créances contractées entre 2015-2020. Ainsi, Tunisair a suspendu le remboursement de ses dettes contractées auprès de la TAV depuis 2018.

Ainsi, Tunisair a cumulé 22 millions d’euros de dettes. Et ce, « sans les indemnités de retard », a précisé la PDG.

Par ailleurs, la société TAV a adressé plusieurs courriers à la compagnie aérienne, mais en vain. Face au mutisme de Tunisair, la TAV s’est donc trouvée dans l’obligation de porter plainte.

En outre, « la PDG de Tunisair n’a répondu à aucune de nos demandes de rééchelonnement des crédits », a-t-elle déclaré; faisant allusion à Olfa Hamdi.

Alors, ceci a poussé la TAV à recourir à la justice, surtout avec l’exécution d’une saisie par la CNSS.

De plus, les tribunaux tunisiens ont donné raison à la TAV et ont prononcé la saisie pour assurer le paiement des créances.

L’accord

A ce sujet, la PDG de la TAV a expliqué que la convention signée ces derniers jours avec la Tunisair porte sur 12 millions d’euros. L’accord a mis en place un protocole de rééchelonnement. Au terme duquel Tunisair remboursera cette dette sur quatre ans.

La société TAV attend la conclusion d’un deuxième accord portant sur 5,8 millions d’euros. Cette dette résulte d’un contrat de transfert d’activité terrestre de l’aéroport de Monastir.

L’OACA

La PDG a expliqué qu’il y a eu alignement du niveau de trafic au niveau des redevances. Kahena Mamlouk a précisé que son entreprise ne doit rien à l’OACA en ce qui concerne les activités jusqu’en 2019. « Il n’y a pas de cumul de dettes », a-t-elle affirmé.

Pour ce qui est de l’année 2020, la TAV a contracté un dette auprès de l’OACA de 400 mille euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here