Le SNJT met en garde contre les fausses cartes de presse

SNJT

Le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) alerte les citoyens, autorités et structures publiques. Et ce, sur le fait que des parties étrangères au secteur délivrent des cartes de presse et des ordres de mission à des personnes qui n’ont pas la qualité de journaliste.

Le SNJT rappelle, dans une déclaration publiée vendredi, que seuls la Commission nationale d’octroi de la carte du journaliste professionnel et le SNJT sont habilités à le faire.

Ainsi, le syndicat met en garde aussi contre l’usage de fausse qualité et la détention de carte professionnelle non reconnue par les structures compétentes.

Il appelle, en outre, les autorités publiques à lutter contre ces pratiques douteuses. Celles-ci sont de nature à nuire à l’image du journaliste.

Le syndicat a dénoncé, aussi, la prolifération “des  centres suspects” qui prétendent dispenser des formations accélérées aux journalistes. Ce qui, a ajouté la même source, ouvre la voie à l’exercice anarchique de la profession. Le SNJT s’interroge sur ceux qui se cachent derrière ces centres ainsi que sur leurs sources de financement.

Le journalisme, tient à rappeler le syndicat dans sa déclaration, est enseigné à l’Institut de presse et dans les universités privées, agréées par le ministère de tutelle.

“Le silence des autorités face à ces agissements est une forme de complicité et une violation de la déontologie professionnelle”, regrette le SNJT. Il affirme avoir entamé les procédures juridiques nécessaires à la protection des journalistes des intrus.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here