Classement annuel des entreprises (Edition 2021) : Top 10 des Banques tunisiennes

Top 10 Banques

Les lignes ont peu bougé. La hiérarchie est respectée. Le trio de tête des banques tunisiennes paraît immuable. Non que small ne soit pas beautiful. Mais, au temps des grands mastodontes qui dominent l’univers bancaire mondial, la course à la taille est inéluctable pour profiter des économies d’échelle, comprimer les charges et s’octroyer de larges éventails d’opportunités de développement.

La BIAT poursuit son parcours et fait comme à son habitude la course en tête. La première banque de la place n’a pas usurpé son titre. Elle n’a aucune attache avec l’Etat-patron.

Banque privée, elle a fini par surclasser les banques publiques qui dominaient naguère le secteur. Elle doit sa première place à l’efficacité de son management, à sa capacité d’innover et de se projeter dans le futur. Elle n’est adossée à aucune banque étrangère dont elle serait la filiale tunisienne. Comme quoi, le made in Tunisia peut triompher sous nos propres couleurs. L’exemple d’Amen Bank, qui figure dans le peloton de tête, illustre et confirme cette singularité tunisienne. Ce qui, bien sûr, n’enlève rien au mérite et aux performances des filiales tunisiennes de multinationales étrangères qui ont contribué à rehausser le standing de la place de Tunis.

Banques

Les lignes ont peu bougé. Sans doute aussi parce que le paysage bancaire semble quelque peu figé. Pas de trace de fusion-acquisition et donc, absence de croissance externe. Pourtant, les conditions s’y prêtent pour d’éventuels regroupements bancaires afin de faire émerger des champions nationaux de taille maghrébine, voire africaine et euro-méditerranéenne. Passage obligé pour précéder et accompagner l’internationalisation de nos entreprises, bloquées dans leur développement par l’exiguïté du marché local.

La BIAT, l’Amen Bank ne sont pas les seules concernées. Les banques publiques sont aussi en première ligne, le salut de notre système bancaire et la pérennité de nos entreprises qui pourraient prendre le large en dépendent. Avant qu’il ne soit  trop tard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here