Pour 66% des tunisiens, les changements climatiques sont une urgence mondiale

changements climatiques

Deux tiers des tunisiens (66%) considèrent que les changements climatiques sont une urgence mondiale. Et ce, malgré l’actuelle pandémie de Covid-19. A révélé le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans une enquête qu’il vient de publier.

Le PNUD a réalisé l’enquête en question en avec l’Université d’Oxford. L’enquêter a a ciblé  50 pays abritant plus de la moitié de la population mondiale. 53% des Tunisiens soulignent la nécessité de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour répondre à cette urgence climatique, à savoir les changements climatiques. Affirme l’enquête.

En effet, l’enquête est intitulée Intitulé « Vote populaire pour le climat ».  Elle  a révélé un lien direct entre le niveau d’instruction des personnes et leur souhait qu’une action soit menée pour le climat. Les personnes ayant fréquenté une université ou une école supérieure étaient en très grande majorité conscientes de l’urgence climatique. Que ce soit dans des pays riches tels que la France (87 %) ou dans des pays à revenu intermédiaire comme la Tunisie, avec un taux de 74%.

Les populations ont apprécié les politiques liées la conservation des forêts et des terres, à l’agriculture respectueuse du climat et aux énergies renouvelables. Et ce dans les 29 pays à revenu intermédiaire étudiés à l’instar de la Tunisie, l’Algérie et le Maroc.

D’ailleurs, ce sondage représente « la plus grande enquête d’opinion jamais réalisée sur les changements climatiques ». Affirme le Professeur Stephen Fisher, de la Faculté de sociologie de l’Université d’Oxford.  Il  a permis de révéler que les citoyens à travers le monde sont bien plus conscients de l’urgence climatique qu’on ne le pensait.

Une étude qui révèle la consciences des citoyens de l’enjeu

« Peu importe d’où ils viennent, les citoyens s’accordent sur le fait que les changements climatiques constituent une urgence mondiale». A déclaré l’Administrateur du PNUD, Achim Steiner. Et ce  lors de la publication des résultats du Vote populaire pour le climat.

« Le Vote populaire pour le climat révèle également que les habitants de la planète sont conscients de l’envergure de l’action nécessaire, depuis l’agriculture sans incidence négative sur le climat jusqu’à la protection de la nature, en passant par l’investissement dans une relance verte », a-t-il ajouté.

Le PNUD, communiquera  les résultats de cette enquête  aux gouvernements du monde entier. Et ce  en prévision du cycle de négociations important se déroulera lors du Conférence de l’ONU sur le climat en novembre prochain à Glasgow, au Royaume-Uni.
Selon le programme onusien, l’année 2021 sera décisive pour l’engagement des pays en faveur de l’action pour le climat.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here