Mohamed Fadhel Kraiem a inauguré l’incubateur des start-up de l’UIT

incubateur

Le ministre des Technologies de la Communication, Mohamed Fadhel Kraiem a inauguré l’incubateur des start-up  » Z-Ciel » de l’Université internationale de Tunis (UIT).

En effet, cet incubateur devrait jouer un rôle dans le développement du tissu économique des start-up. Et ce, en s’appuyant sur les nouvelles technologies dans les différents domaines (commerce électronique, agriculture, Fintech…). D’ailleurs, cela permettra de soutenir la position de la Tunisie dans le monde de la technologie. C’est ce qu’indique à cette occasion, le ministre.

De même, il souligne l’importance de ce projet dans le renforcement du climat de l’innovation et de la recherche scientifique. En effet, le ministre a fait remarquer que l’incubateur s’aligne sur les orientations stratégiques du ministère soutenant l’initiative privée et l’innovation. Et ce, à travers le projet « Smart Tunisia ». Par ailleurs, ce projet vise à faire de la Tunisie une destination de choix pour les investissements. Et une plateforme pour les start-up à l’échelle africaine et mondiale.

A cet égard, la loi relative aux start-up « Startup Act » a contribué depuis sa promulgation, à la création d’une dynamique d’investissement avec 401 labels start-up octroyés depuis, a-t-il dit. Ce nombre devrait passer à 1000 labels. Et ce, au cours des cinq prochaines années, avec la création de 10000 postes d’emploi.

Outre le cadre réglementaire, le ministère œuvre à mettre en place les mécanismes de financement et d’accompagnement. Et ce, au profit des start-up, à travers la création du Fonds des fonds et des fonds d’investissement spécialisés.

Les préparatifs pour le lancement des services 5G prévus pour 2022

En effet, la Tunisie a entamé les préparatifs pour le lancement des services 5G prévus pour 2022, annonce-t-il. Et ce, en donnant la possibilité aux opérateurs des réseaux publics de télécommunications de procéder aux expérimentations nécessaires et d’effectuer des projets pilotes dans certaines régions. Tout en permettant aux différents acteurs du secteur (start-up, laboratoires de recherche et développement, universités…), de développer des applications et des systèmes adoptant la 5G.

Enfin, il conclut: « la Tunisie dispose des atouts et des compétences nécessaires pour être en phase avec les évolutions technologiques mondiales et faire de la numérisation une base pour un modèle économique reposant sur la connaissance et l’innovation ».

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here