Iran : Aviv Kokhavi évoque une alliance régionale contre Téhéran

Iran

Le chef d’état-major de l’occupant Israélien, Aviv Kokhavi, lors d’une conférence de presse à Tel Aviv organisée par l’Institut national de recherche sur la sécurité, à l’Université de Tel Aviv, a annoncé que l’armée israélienne avait élaboré des plans pour faire face aux menaces nucléaires iraniennes.

Aviv Kokhavi a souligné la nécessité de se préparer pour la mise en œuvre des plans. Néanmoins, il a rappelé que la décision d’entamer une offensive contre l’Iran revient au gouvernement.

Le chef d’état-major de l’armée a averti que l’Iran est plus proche que jamais de la possession d’une arme nucléaire. Il a, par la même occasion, appelé la nouvelle administration américaine à suivre l’exemple de l’ancien président Donald Trump. Il a ainsi souligné l’importance de poursuivre la politique de  » pression maximale « pour dissuader le projet nucléaire iranien.

Selon lui, l’Iran « n’est pas seulement un problème israélien, mais un problème international ». « Il alimente le terrorisme dans le monde en général et au Moyen-Orient en particulier » a-t-il ajouté.

Normalisation : La liberté d’opérer contre l’Iran

Le haut responsable militaire israélien a affirmé que « l’armée israélienne a la liberté d’opérer dans toutes les régions du Moyen-Orient ». Il a affirmé que son pays est dans une alliance régionale contre l’Iran. Cette alliance comprend les États du Golfe, l’Égypte, la Jordanie et la Grèce.

Il a expliqué que cette alliance fait face à l’axe s’étendant de l’Iran à l’Irak. Il a ajouté que cet axe passe par la Syrie et le Liban.

Le chef d’état-major de l’armée israélienne a déclaré que « la force de dissuasion israélienne s’est accrue face aux pays qui menacent leur sécurité ». Ces pays, selon lui, n’ont pas l’intention de lancer d’attaques. Toutes leurs opérations s’inscrivent dans le cadre d’une réponse aux activités militaires israéliennes.

Aviv Kokhavi a estimé que les opérations israéliennes contre l’Iran ont participé au ralentissement du positionnement de ce dernier à l’intérieur de la Syrie. Néanmoins, il a précisé que « ce positionnement n’est pas terminé et les Iraniens n’ont pas l’intention de l’arrêter. Nos activités vont donc se poursuivre ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here