Le conseil de Mohamed Abbou à Hichem Mechichi

Mohamed Abbou

La Tunisie connaît ces derniers temps une crise politique assez aiguë. D’ailleurs, en ce moment même, les députés devront voter pour ou contre le remaniement ministériel. Mohamed Abbou, ancien secrétaire général du Courant Démocrate, s’est adressé à Hichem Mechichi via son post sur Facebook.

Mohamed Abbou déclare dans ce contexte: « Vous serez confronté à un grand nombre de chômeurs, marginalisés et opprimés, auxquels s’ajouteront des élites qui ont la ferme conviction que vous êtes à la tête d’un gouvernement porté par des partis corrompus et opportunistes, dont certains corrompus par Ben Ali. Et ce qui veulent par-dessus tout empêcher notre pays de sortir de la crise. »

Mohamed Abbou: « Il s’agit d’une insulte à la dignité des Tunisiens »

Et de poursuivre: « Une partie des Tunisiens estiment que c’est une insulte à leur dignité nationale et à leur intelligence. Pour la simple raison que vous êtes sous l’influence des gangs politiques. Vous connaissez très bien la profondeur de la crise financière, économique et sociale, et la difficulté de mener à bien toute réforme significative qui puisse attirer des investissements, créer des richesses. L’image de notre pays s’en trouve très détériorée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. »

Avant d’ajouter: « Ne comptez pas sur les forces de sécurité pour protéger le système de corruption. Elles jouent leur rôle dans le maintien de l’ordre d’une manière ou d’une autre, et elles protégeront les personnes et les biens, mais vous savez que la règle des gangs vous délégitime et la plupart des forces de sécurité s’abstiendront à un moment donné de protéger le système de corruption en dehors de la légitimité. Vous avez une occasion historique de rectifier le tir, à faire le bon choix pour un combat juste. Et ce pour l’intérêt de la Tunisie. Si vous n’êtes pas en mesure de prendre les choses en main, alors démissionnez  en tant que fonctionnaire respecté de l’État. Vous êtes dans un système qui empêche le développement de notre pays, et provoque son retard, et un symbole de violation de la Constitution en faisant de notre pays un sponsor de la corruption de manière systématique. »

Et de conclure: « Malgré le régime répressif de Ben Ali il n’a pas réussi à réprimer les manifestations. Vous non plus vous ne pourrez pas contenir les soulèvements populaires indéfiniment. Ne vous lancez pas dans un combat injuste, cela finira probablement par se retourner contre vous ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here