Respecter les gestes barrières et la distanciation physique, dites-vous!

gestes barrières

Que peut-on déduire des annonces faites, il y a deux jours, comme mesures sanitaires? Et ce, en demandant aux citoyens d’être plus responsables…

Faouzi Charfi, secrétaire général de l’Union des médecins spécialistes libéraux, s’est exprimé, via un post sur un réseau social. Il déclare: « L’Etat ne peut pas exiger des citoyens d’être responsables, de respecter les gestes barrières et les menacer de sanctions. Et ce, s’il ne fournit pas à l’ensemble de la population (notamment aux jeunes et aux plus pauvres) les moyens de protection en quantité suffisante, à des prix abordables. Et s’il ne donne pas lui-même l’exemple du respect des mesures sanitaires. » 

Pour cela, Faouzi Charfi propose: « De plafonner le prix des masques à 500 millimes. De même que le prix du flacon de gel hydro-alcoolique de 100ml à 2 dinars (le reste du coût réel étant à la charge de l’ Etat). D’autoriser la vente des masques et du gel chez l’épicier du coin, les supérettes, les kiosques de fruits secs etc. De même que de distribuer gratuitement un masque à chaque passager aux guichets de vente de tickets de métro, de bus et trains. Enfin, de multiplier les spots radio et TV qui tournent en boucle pour rappeler les gestes barrières. Dans cette crise, l’Etat doit expliquer, protéger, aider et faire respecter ses décisions. » 

L’enterrement de Mehrezia Laabidi hors des normes

Par ailleurs, indépendamment des mesures annoncées, dans la journée du dimanche 24 décembre, ils étaient des centaine à aller accueillir la dépouille de l’ancienne vice-présidente de l’ANC et dirigeante du mouvement Ennahdha, Mehrezia Laabidi. Tous collés les uns aux autres, épaule contre épaule, la plupart d’entre eux sans aucun masque. Or, ce grand nombre de citoyens présents lors des funérailles de Mehrezia Laabidi est hallucinant et criminel. Alors qu’il est strictement interdit de se réunir.

Alors, on se pose la question de savoir pourquoi un responsable, à l’instar du Chef du gouvernement Hichem Mechichi, ne montre pas l’exemple. Pourquoi passer le message de respecter les mesures sanitaires alors qu’on ne le respecte pas? Autrement dit, cela revient à dire: « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ».

Et bien entendu, la toile a réagi. Un grand nombre d’internautes dénonçant les rassemblements quels qu’ils soient. Tout en relevant la disproportion avec les strictes mesures entourant les enterrements sommaires d’une victime anonyme de la Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here