Protestations et heurts : un dimanche néerlandais à la tunisienne

néerlandais
Photo de francenewslive.com

Les Pays-Bas ont entamé leur premier couvre-feu depuis la Deuxième guerre mondiale. Le gouvernement a interdit la libre circulation de 21 heures jusqu’à 4 heures 30 du matin. Cette procédure doit être respectée jusqu’au 9 février.

Le premier ministre néerlandais, Mark Rutte, avait demandé l’approbation de cette mesure par le parlement, le 21 janvier 2021. Il a expliqué que cette mesure s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus et en particulier de sa variante britannique.

Le samedi 23 janvier 2021, les prémices d’une opposition à cette mesure ont commencé à se faire sentir. En effet, les Néerlandais ont commencé à manifester leur mécontentement sur les réseaux sociaux. A cet égard, ils entamaient une campagne de protestation sur Twitter. Le terme « AvondklokProtest », signifiant « Protestation Couvre-feu » en français, a été relayé par les internautes.

Cette opposition a été aussi exprimée par plusieurs politiciens. Le député d’extrême droite Geert Wilders a affirmé que le couvre-feu suscite la colère d’une partie de la population.

Le lendemain, les Néerlandais ont donc choisi de protester dans les rues et les grandes places.

Par ailleurs, les manifestants ont pris part à des heurts avec les forces de l’ordre dans plusieurs villes. Des pillages ont également eu lieu.

Par conséquent, la police a riposté à coup de canon à eau et avec des chiens à Amsterdam. A Eindhoven, la réaction policière s’est manifestée par l’usage de gaz lacrymogène. Les forces de l’ordre ont essayé de disperser les foules.

Selon les autorités néerlandaises, les protestants ont incendié plusieurs véhicules. Ils ont aussi pillé des commerces. De son côté, le ministère de la Santé néerlandais a confirmé qu’un centre de dépistage de la Covid-19 a également été incendié.

En outre, la mairie d’Amsterdam a déclaré dans un communiqué que le nombre de manifestants présents dimanche dans la capitale était d’environ 1 500. 100 personnes ont été arrêtées.

Enfin, à Eindhoven, où la police montée a été mobilisée, les autorités ont confirmé l’arrestation d’une trentaine de manifestants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here