Vers la fondation d’un Forum mondial pour l’appui à la transformation de l’énergie

forum

 La fondation d’un Forum mondial de haut niveau pour appuyer lPa transformation du secteur de l’énergie. C’est ce qu’a annoncé l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA).

Cette décision de la fondation d’un forum mondial a été prise à la clôture de la réunion de l’Assemblée annuelle de l’Agence. Celle-ci  a réuni plus de 2000 participants des pays membres et partenaires, lors d’un conclave à distance qui s’est tenu du 18 au 21 janvier 2021.

De plus, le nouveau Forum veillera à préserver l’enthousiasme politique. Et ce dans le but  d’une stratégie de relance verte en 2021.  Plus encore, il ambitionne également d’activer les mesures de transformation du secteur de l’énergie. Et ce au niveau des pays, des entreprises, des investisseurs, des milieux académiques et des porteurs de visions.

Cettre structure en gestation mettra l’accent, en 2021, sur trois axes globaux, à savoir l’édification des efforts de la relance en s’appuyant sur la transformation du secteur de l’énergie et l’amélioration de l’utilisation des énergies renouvelables dans les secteurs de la santé et de l’alimentation, outre la réalisation des stratégies zéro émission, conformément à l’accord de Paris sur le climat.

Les transformations du secteur de l’énergie

De ce fait, le Forum reflète l’engagement des pays à réaliser la mission stratégique à laquelle s’est engagée l’IRENA en 2018 pour diriger les transformations du secteur de l’énergie. D’ailleurs,  il traduit également le rôle de premier plan dévolu à l’énergie renouvelable dans la réalisation des objectifs du développement durable (ODD).

En outre, il verra la participation de tous les membres de l’Agence (163 membres), sera présidé par le président de l’IRENA et se réunira au moins une fois avant chaque assemblée de l’IRENA.

Le directeur de l’IRENA Francesco La Camera a souligné que la réunion de cette année a démontré que la transition du secteur de l’énergie est au premier plan de l’agenda mondial.

Et d’ajouter: « l’espoir est de voir le nouveau Forum offrir aux gouvernements et aux partenaires une plateforme mondiale à même de consolider le cadre de la coopération et identifier les solutions nécessaires pour l’interaction avec les retombées de la pandémie ».

Couvrir au moins 30% de ses besoins en énergie

En outre, la Tunisie, l’un des pays membres de l’IRENA, ambitionne de couvrir au moins 30% de ses besoins en énergie par le recours aux énergies renouvelables, à l’horizon 2030.

Par ailleurs, l’IRENA est une agence gouvernementale suivant de près le processus de transition internationale de l’énergie et soutient les pays du monde dans le passage à un futur basé basé sur les énergies renouvelables et notamment vers une croissance économique à bas carbone.

Le nombre des membres de l’Agence s’élève à 163 (162 plus l’Union européenne) et plus de 21 autres pays oeuvrent à y adhérer.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here