Infractions économiques: Plus de 17 mille au dernier trimestre de 2020

infractions économiques

Près de 17 544 infractions économiques, après 171 mille 124 visites d’inspection. Telles étaient les données du ministère du Commerce.

Des infractions économiques ont été enregistrées. C’est ce qu’ont souligné les services du contrôle économique. Et ce  au cours du dernier trimestre de l’année 2020,

Ces infractions économiques ont été signalées lors de ces visites. Ce qui  a permis la saisie de:

-1356 tonnes de fruits et légumes

-53 mille oeufs

-9 tonnes de viandes blanches et rouges et de poissons

-465 tonnes de dérivés de céréales subventionnées

-87 mille litres d’huile végétale subventionnée

-54 tonnes de sucre subventionné

-685 tonnes de produits fourragers et d’engrais

-45 tonnes et 82 mille pièces de produits alimentaires

-16 mille pièces de produits de nettoyage

-36 mille produits d’hygiène corporels

-36 mille pièces diverses

-58 mille paquets de cigarettes

Les équipes du contrôle économique ont également décidé plusieurs pénalités consistant en 481 pénalités administratives (interdiction d’approvisionnement en produits subventionnés, fermetures et retrait d’autorisations), selon le ministère du Commerce.

Rappelons que le ministère  a indiqué avoir immédiatement agi afin de rationaliser les augmentations des prix. Ledit département a coordonné avec les structures publiques et professionnelles y afférent en vue de parvenir à des prix tenant compte du pouvoir d’achat du consommateur en plus de l’exécution d’un deuxième programme urgent de contrôle, à partir du 16 janvier 2021, dans la filière des légumes et fruits, aux plans central et régional.

Par ailleurs, le département a souligné, qu’à la lumière des conditions exceptionnelles que la Tunisie traverse en raison de la pandémie du Covid-19, des remous sociaux, des impacts climatiques et des problématiques conjoncturelles de la production, la réussite de ce programme nécessite la conjugaison des efforts de tous les intervenants

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here