Abir Moussi: « Le RDC peu avant 2011 a été infiltré par les islamistes »

Abir Moussi

Invitée à l’émission « Rendez-vous » sur la chaîne Ettassia Abir Moussi, présidente du Parti Destourien libre (PDL), a répondu sur un grand nombre de sujets…

Abir Moussi, la présidente du PDL revient sur l’historique de la famille destourienne. Elle précise dans ce contexte: « Une chose est sûre que le PDL représente l’unique famille destourienne. Et nous sommes l’unique héritier de la famille destourienne. D’ailleurs, nous assumons notre histoire aussi bien avec ses points positifs que négatifs ».

Et de poursuivre: « Je suis la seule à lancer l’appel de l’évaluation de chaque parti. Aujourd’hui personne ne veut prendre sa responsabilité. Nous étions dans un régime où on préservait les institutions de l’Etat, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Je suis la première à faire évoluer mon discours contrairement aux présumés dits révolutionnaires ».

Elle est revenue sur la période de l’après 14 janvier 2011, « les islamistes se sont alignés avec la gauche, je suis convaincue que le parti destourien devrait renaître. D’ailleurs, à l’heure actuelle, nous connaissons les vraies causes de ce qui s’est passé sans oublier les opportunistes qui se sont retrouvés au parti RCD, des opportunistes », dit-elle.

Avant d’ajouter: « D’ailleurs, les dernières années du RCD avant 2011, les islamistes ont infiltré le RCD ».

Par ailleurs, elle a fait savoir que son principal projet politique était celui de sauver la Tunisie et mettre un terme à l’obscurantisme politique.  Elle souligne dans ce contexte: « Rached Ghannouchi devra rendra des comptes aux Tunisiens pour ce qu’il a commis comme crimes ».

En outre, concernant la crise d’El-Kamour, elle a appelé le chef du gouvernement à appliquer la loi et à instaurer un Etat de droit. Ce qui permettra de mettre fin au blocage de la production pétrolière.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here