Le PDL condamne « les dépassements criants du président de l’ARP »

Mohamed Ghariani

Le bloc du Parti destourien libre (PDL) a condamné, vendredi, « les dépassements criants commis par le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) en créant une institution fictive ne figurant pas dans le règlement intérieur, à savoir l’institution de la présidence du parlement ».

Le bloc a condamné, notamment, la publication délibérée d’informations sans les présenter aux blocs parlementaires et sans les soumettre aux débats au bureau du parlement, lit-on dans une déclaration du bloc PDL.

Le groupe parlementaire (16 députés) a expliqué qu’une déclaration a été publiée par la « présidence du parlement ». Et ce  à une heure tardive de la journée du Mouled (jeudi). Il s’agit d’une expression de solidarité avec un député qui aurait fait l’objet de menaces.

Le PDL condamne ce qu’il qualifie d’ « une instrumentalisation de l’institution parlementaire pour servir les alliances politiques du président du parlement et blanchir celui qui a exercé de la violence au vu et au su de l’opinion publique, dans une tentative de le présenter comme une personnalité menacée ».

Le bloc du PDL dénonce, à ce propos, une « politique sélective adoptée par le président de l’assemblée pour satisfaire son bras armé au parlement ». Le bloc parlementaire rappelé  que Rached Ghannouchi avait refusé de condamner la violence commise par le député en question. Et ce  à l’encontre de la présidente du groupe et de nombre de députés.

La déclaration du président du parlement n’engage en rien le bloc du PDL ni le parlement en général. Souligne le bloc. Il incite  le président de l’ARP à la retirer de la page officielle du parlement sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, l’ARP a publié un communiqué sur sa page officielle  Facebook de l’ARP. Et ce  pour exprimer la solidarité totale avec le député. Ce dernier  a reçu de « graves menaces ». L’ARP a appelé le ministère de l’Intérieur à assurer la protection nécessaire au député et aux membres de sa famille.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here