La Tunisie dit soutenir l’Union pour la Méditerranée

Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger Othman Jerandi s’est entretenu, mercredi, au téléphone avec le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM) Naceur Kamel.

En effet, le ministre a réaffirmé l’attachement de la Tunisie à l’Union pour la Méditerranée. Il souligne la volonté de la Tunisie de renforcer la coopération avec ce rassemblement intergouvernemental et de diversifier ses domaines.

D’ailleurs, le ministre a rappelé les efforts fournis par la Tunisie dans le cadre de son partenariat euro-méditerranéen. Et ce pour  mettre en œuvre les politiques de l’Union européenne.
Au cours de cet entretien, les deux parties ont insisté sur la mise en place d’une nouvelle approche. Cette approche devrait  permettre  de faire face à la crise économique et sanitaire provoquée par le coronavirus.

« Cette approche commande la conjugaison des efforts internationaux, conformément à la résolution tuniso-française n°2532, adoptée à l’unanimité, le 1er juillet 2020, par le Conseil de sécurité des Nations unies ». Lit-on dans le même communiqué.

L’accent été également mis sur les prochaines échéances notamment la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE et des pays de la rive sud de la méditerranée, prévue le 26 novembre prochain.

En effet, l’Union pour la Méditerranée est une organisation intergouvernementale rassemblant 43 pays d’Europe et du bassin méditerranéen. Les 27 États membres de l’Union européenne, le Royaume-Uni et 15 pays méditerranéens partenaires d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et d’Europe du Sud-Est. Son secrétariat général se situe à Barcelone.

Fondée le 13 juillet 2008, lors du Sommet de Paris pour la Méditerranée. L’objectif de l’organisation consiste au renforcement du Partenariat euro-méditerranéen (Euromed). Elle a vu le jour  en place en 1995 sous le nom de Processus de Barcelone.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here