L’Observatoire de défense du caractère civil de l’Etat appelle à la suspension des activités du bureau de l’Union des savants musulmans

ONDCE

L’Observatoire national de défense du caractère civil de l’Etat – ONDCE lance un appel à la Présidence du gouvernement. Et ce, à suspendre immédiatement les activités du Bureau de l’Union internationale des savants musulmans (UISM). Et ce, pour endiguer la propagation de la violence et du terrorisme en Tunisie.

En effet, l’ONDCE déclare que la section de Tunis de cette union s’apprête à organiser sa session de formation pour l’année 2020/2021. Alors, il s’étonne fortement de l’autorisation délivrée par l’Etat tunisien. Et ce, pour l’organisation de ce genre de manifestations qu’il juge « dangereuses ». Au moment où on assiste à une recrudescence des actes terroristes. Car, l’organisation estime qu’il y a endoctrinement des jeunes, lors de ces rencontres.

Ainsi, l’ONDCE demande au ministère des Affaires religieuses de clarifier son partenariat avec « les associations suspectes qui forment les imams ». De même, il appelle les partis politiques civils, les organisations nationales et la société civile à faire face à toutes les formes de diffusion de l’obscurantisme et de la violence. Et notamment au sein des établissements éducatifs.

Par ailleurs, d’après l’ONDCE, « l’UISM, présidée par le dénommé Youssef Qaradhaoui, leader du mouvement des frères musulmans, œuvre à la diffusion de la pensée djihadiste takfiriste ».

En outre, l’observatoire rappelle que la Tunisie appartient aux pays qui ont ouvert la voie à l’installation d’un bureau de l’UISM à Tunis. Et ce, pour l’organisation de sessions de formation au profit des djihadistes. Mais aussi, pour les former à la diffusion de la pensée de l’organisation. Ainsi qu’à porter atteinte à la civilité de l’Etat et au régime républicain.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here