L’ARP adopte l’accord de prêt conclu entre la Tunisie et la BAD et destiné à faire face à la COVID-19

BAD

 L’ARP a adopté, mardi, le projet de loi portant adoption de décret-loi du Chef du Gouvernement du 10 juin 2020, relatif à l’adoption de l’accord de prêt conclu entre la République tunisienne et la Banque Africaine de Développement. Cet accord comprend le financement du programme d’appui à la réponse au Covid-19. Et ce via l’inclusion sociale et l’emploi (PARISE), avec 114 voix pour, 2 voix contre et 5 abstentions.

Cet accord  a été conclu le 4 juin à Tunis. D’ailleurs, ce prêt d’un montant s’élève à 180 millions d’euros  (l’équivalent de 585 millions de dinars). Cela s’inscrit dans le cadre de la Facilité de réponse rapide à la COVID-19, approuvé par la BAD le 8 avril 2020, laquelle vise à atténuer les impacts de la crise COVID-19 à travers: l’appui à la mise en place de la réponse sanitaire, la préservation des emplois et l’inclusion sociale des groupes vulnérables, des jeunes et des pauvres à court terme et; à la relance économique à moyen terme.

Lors de cette séance plénière, les députés ont soulevé différentes questions relatives en particulier à la hausse de la dette extérieure et la poursuite de la politique d’endettement, soulignant la nécessité de réviser le modèle économique du pays.

Dans sa réponse, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Promotion de l’investissement, Ali Kooli a indiqué que le gouvernement est contraint de recourir à l’emprunt vu le déficit budgétaire, soulignant que son gouvernement est résolu à réduire l’endettement.

Il a, par ailleurs, fait savoir que le prêt accordé par la BAD sera consacré aux grands équilibres du budget et à la mise en oeuvre des réformes en faveur des investisseurs.

Il a en outre noté que son département mettra en place, dans les plus brefs délais, une stratégie afin de revoir le modèle de développement.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here