Tunis Re : l’explosion de Beyrouth a impacté la charge de sinistre brute

Tunis Re

La société tunisienne de réassurance Tunis Re vient de publier ses indicateurs relatifs au troisième trimestre 2020.

Le chiffre d’affaires de Tunis Re au terme du troisième trimestre 2020 a atteint 117,6 millions de dinars, en légère hausse de 2%. Cette baisse s’explique principalement, selon Tunis Re, par les répercussions de la crise sanitaire ayant touché plusieurs domaines d’activités; notamment le trafic aérien et de marchandises.

Le caractère universel de cette pandémie fait que ce ralentissement de l’activité a touché aussi bien le marché tunisien (4%) qu’étranger (1%), visible pour les branches transport et aviation ayant été directement impactées par la crise de la Covid-19.

En effet, le taux de réalisation au 30 septembre 2020 se situe à 74% par rapport aux prévisions ajustées pour l’année 2020.

L’activité Retakful a aussi subi une légère régression de son chiffre d’affaires pour atteindre 13 millions de dinars au 30 septembre 2020. Et ce, contre 14 millions de dinars une année auparavant.

Amélioration de la charge sinistre nette de 7,4%

La charge de sinistre brute a été affectée par deux sinistres majeurs. Il s’agit d’abord d’un sinistre important sur le marché domestique touchant la branche incendie (Tunisie Quate et SIPP) estimé à 100% à 44,5 millions de dinars dont 19 millions de dinars la part de Tunis Re).

Le deuxième sinistre est l’explosion du 4 août 2020 à Beyrouth au Liban. Cet événement a affecté plusieurs réassureurs internationaux et régionaux dont les estimations des pertes économiques seraient de 7,5 milliards de dollars. Les sinistres assurés se situent entre 1 et 1,5 milliard de dollars. La part de Tunis Re serait de 71 millions de dinars.

Notons que ces deux sinistres sont largement supportés par le programme de rétrocession de Tunis Re. En neutralisant ces sinistres, la charge sinistre brute serait de 56,4 millions de dinars. Soit une baisse de 10% par rapport à la même période de 2019.

En effet, la charge sinistre nette a enregistré une amélioration de 7,4% par rapport au 3ème trimestre 2019. Et ce, grâce au programme de rétrocession. Ceci a très bien supporté la sinistralité exceptionnelle couvrant ainsi 75% de la charge sinistre brute totale.

Les produits financiers ont enregistré une évolution de 4% par rapport au 30 septembre 2019. Ces produits englobent les intérêts courus et non échus (pour les deux exercices 2019 et 2020). Ils ne tiennent pas compte des intérêts sur dépôts auprès des cédantes.

M.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here