I Watch : Kaïs Saïed n’a réalisé que 9% de ses promesses électorales

kais saïed

Le président de la République, Kaïs Saïed n’a réalisé que 9% de ses promesses électorales. Déclare le président de l’Organisation I Watch, Achraf Aouadi. Pour lui, il s’agit d’un bilan faible et décevant aux termes d’une année de sa prise de fonctions.

« Cerner les  promesses de Kaïs Saïed était extrêmement difficile pour l’organisation qui a eu recours à diverses sources, telles que les interviews, les face à face télévisés et le discours prononcé lors de la prestation de serment ». Indique le président de l’organisation. Et ce lors d’une conférence de presse, ce lundi. L’organisation a retransmit en direct via sa page Facebook sa conférence de presse consacrée à la présentation du rapport « Saïed Meter »

L’organisation a recensé trente trois promesses. Elle se répartissent sur 9 catégories. Initié par l’organisation I Watch,  « Saied Meter » est un site dédié au recensement des promesses du président de la République. Ainsi qu’au suivi de leur application.

De vagues promesses

Pour sa part, Rania Boudegua, conseillère juridique de l’organisation, a indiqué que l’évaluation du degré d’application par le président de la République de ses promesses se fait à travers le JORT, les lois et les décisions prises par la présidence de la République, les sites officiels des institutions de l’Etat et les déclarations des responsables dans les médias.
Boudegua a, dans ce contexte, constaté que 3 promesses ont été réalisées, 12 n’ont pas été mises en œuvre et 7 autres sont en cours de réalisation.
Et d’ajouter, «l’organisation a relevé 11 autres promesses « vagues » ne pouvant être mesurées concrètement ».

Ces promesses s’articulent autour de :
-La dimension sociale;
-Les volets des droits et des libertés;
-La politique et l’économie;
-La politique extérieure;
-Le développement et l’emploi;
-La lutte contre la corruption; et
-La sécurité et la défense

Selon I Watch, Kaïs Saïed a promis de tenir l’institution militaire loin de la polarisation et des tiraillements politiques, d’opter pour le secret des stratégies sécuritaires et militaires en lien avec la sécurité nationale et de faire de la Tunisie une plateforme de dialogue pour le peuple libyen.

Des promesses en cours de réalisation

Pour ce concerne, les promesses en cours de réalisation, I Watch cite un projet de loi pour la prise en charge des familles des martyrs et blessés de l’institution sécuritaire. Il s’agit de la mise en place d’une institution qui veille sur les intérêts des forces sécuritaires et militaires et de la préservation des dispositions sociales en leur faveur en cas de décès. On cite, en outre, le soutien aux causes justes au niveau international dont en premier lieu la cause palestinienne.

S’agissant de la lutte contre la corruption, I Watch a estimé que les promesses formulées à ce sujet restent « vagues », telles que la consécration de l’Etat de droit et de la reddition des comptes.

Les promesses relatives à la lutte contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent n’ont pas été tenues, selon I Watch. Quant à la politique extérieure, les promesses du chef de l’Etat sont restées de « simples slogans ». Notamment l’incrimination de la normalisation et le développement des relations avec les pays de l’Afrique du Nord.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here