Grand-Tunis : près de 30 cimetières ont atteint leur seuil de saturation

Grand-tunis

Près de 30 cimetières du Grand-Tunis ont atteint leur seuil de saturation. Affirment les résultats d’une étude préliminaire sur les cimetières. La capacité d’accueil de vingt six autres est entre 75 et 100 pc.

En effet, la même étude affirme la possibilité de réutiliser quelque 60 mille tombes à l’horizon 2028.
Les régions du Grand-Tunis (Tunis, Ariana, Manouba et Ben Arous) comptent au total 90 cimetières. Ces derniers couvrent 150 ha avec une capacité d’accueil de 270 mille tombes.

Ils souffrent déjà d’encombrement malgré les opérations d’extension réalisées notamment à El Jellaz. Selon la directrice de l’unité d’urbanisme au ministère de l’Equipement et de l’Habitat Hakima Saii Zarzri, le département avait entamé l’étude depuis 2018 qui vise à identifier de nouvelles réserves immobilières de l’Etat et les mettre à la disposition des municipalités pour la construction de nouveaux cimetières.

L’étude réalisée moyennant des investissements de 100 mille dinars et qui sera fin prête l’année prochaine propose l’aménagement de 10 nouveaux sites. Et ce, pour la construction de cimetières d’une superficie de 30 ha chacune. L’étude met en avant, aussi, le besoin d’amender la loi 12/1992 sur les cimetières ainsi que le décret 1326 en date du 7 juillet 1995 sur l’aménagement des cimetières.

La responsable a affirmé à l’agence TAP la nécessité de tenir désormais compte, lors de l’élaboration et la révision des modèles d’aménagement du territoire, des besoins en espaces réservés à la construction de nouveaux cimetières.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here