PLF 2021 : l’inquiétude de l’AHK Tunisie

AHk Tunisie

« La Tunisie veut-elle rester dans la course des sites d’investissements attractifs ? S’interroge la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce (AHK Tunisie).

A la suite de la réunion d’urgence de son comité directeur du 22 octobre 2020 et le retour de commentaires de ses entreprises membres exportatrices, l’AHK Tunisie a exprimé sa profonde inquiétude quant à la nouvelle augmentation de l’imposition des sociétés exportatrices prévue dans le projet de loi des finances 2021 (PLF 2021).

Et d’ajouter qu’une nouvelle augmentation brusque risque de mettre notamment en question l’engagement continu des investisseurs allemands déjà présents et ceux ayant actuellement un intérêt potentiel pour investir en Tunisie. Faut-il rappeler que la plupart des entreprises allemandes installées en Tunisie sont exportatrices ?

« Cette augmentation du taux de l’IS à 18% est prévue dans la loi de finance 2021. Elle représente une nouvelle augmentation de 80%, à laquelle se rajouterait 10% de retenue à la source. Dans le contexte économique actuel, une telle augmentation sera difficile à expliquer aux investisseurs ». Souligne l’AHK Tunisie.

Instabilité et imprévisibilité fiscale

En effet, la chambre considère qu’une telle instabilité et imprévisibilité fiscale risque d’impacter profondément la confiance des investisseurs étrangers. Elle risque également d’impacter l’attractivité de la Tunisie pour les IDE.

Quel apport de ce projet de loi pour attirer plus d’IDE, notamment allemands ? Quel apport réel et à qui profite cette augmentation ? Qui seront les perdants et à quel prix ? Veut-on maintenir l’investissement allemand en Tunisie et en attirer davantage ?

La Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce a, en outre, appelé à réfléchir sérieusement au bien-fondé et aux conséquences potentielles d’une telle augmentation rapide de la taxation des entreprises exportatrices.

Pour rappel, depuis 40 ans, l’AHK Tunisie œuvre pour la promotion des relations économiques tuniso-allemandes. Elle soutient ses 850 membres dans leurs activités internationales en tant qu’interlocuteur privilégié et représentant de l’économie allemande en Tunisie.

Les entreprises à participation allemande assurent plus que 70.000 postes d’emploi direct et des dizaines de milliers d’emplois indirects en Tunisie. Le stock des investissements allemands dépasse 1,5 milliard de dinars.

Notons que l’AHK Tunisie fait partie du réseau mondial des Chambres de commerce allemandes à l’étranger (AHK) avec 140 sites dans 92 pays. Sur la base d’une résolution du Bundestag allemand, les AHKs sont soutenues par le ministère allemand de l’Economie et de l’Energie (BMWI). Et ce en coordination avec l’Association des chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here