Bassel Torjeman dresse le bilan de Kaïs Saïed

Bassel Torjeman

Que peut-on déduire d’un an après du pouvoir du président de la République? Bassel Torjeman, analyste politique et journaliste dresse un état des lieux du bilan de Kaïs Saïed.

Bassel Torjeman  souligne dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com Nous pouvons dire qu’après un an après, Kaïs Saïed est sur le bon chemin. Il faut se rappeler qu’il n’avait aucun parti politique. D’ailleurs, aucun de ses prédécesseurs n’a réussi à récolter autant d’électeurs. Soit presque 3  millions d’électeurs. 

Il ajoute: “ Même si cette année  était difficile en tenant en compte de la crise sanitaire, cela n’empêche qu’il a tout de même réussi. D’ailleurs, je prends l’exemple  de l’amendement du décret 116, c’est un peu grâce à lui. Et les députés l’ont compris car il aura fallu  une simple vidéo qu’il s’opposait a cet amendement proposée par la nouvelle troïka ». 

Et de poursuivre: “Mais entre temps, aujourd’hui,  il faut qu’il y ait un changement aujourd’hui. Car  le pays passe par une crise chaotique à tous les niveaux aussi bien sécuritaire que  sanitaire ainsi qu’ économique. Et si nous nous retrouvons dans cette situation c’est en partie  la constitution 2014 qui a montré ses limites. « 

Et de conclure: Il lui reste quatre ans, je pense qu’ il saura quoi faire afin de rétablir cette confiance. Car une chose est sûre,  les Tunisiens ne font plus confiance aux partis politiques ». 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here