La Tunisienne Hamida Dridi élue experte auprès du Sous-comité des Nations-Unies pour la prévention de la torture

Hamida Dridi

Hamida Dridi est membre de l’Instance nationale pour la prévention de la Torture. Elle était élue, jeudi, en tant qu’experte auprès du Sous-comité des Nations Unies pour la prévention de la torture. Et ce, pour la période 2021-2024. C’est ce qu’indique le département des Affaires étrangères.

En effet, médecin de formation, Hamida Dridi, obtient 52 voix sur un total de 90; lors d’une opération de vote qui se déroulait à Genève. A l’occasion de la VIIIème réunion des Etats parties au protocole facultatif à la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Ainsi, cette réussite est de nature à renforcer la présence de la Tunisie dans des comités d’experts onusiens pour les droits de l’Homme. Notamment les comités relatifs aux droits de l’Homme. Mais aussi ceux concernant aux droits des personnes handicapées, et celui sur les disparitions forcées. C’est ce qu’estime la même source.

Car, le Sous-comité pour la prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (SPT) est un nouveau type d’organe de traité dans le système des droits de l’Homme des Nations Unies. Son mandat préventif se base sur une approche novatrice, soutenue et proactive de la prévention de la torture et de mauvais traitements. Le SPT commençait à travailler en février 2007. Comme le rapporte le site du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here