Résultats de l’étude « La cohésion sociale dans le gouvernorat de Médenine »

Médenine

Une étude sur « La cohésion sociale dans le gouvernorat de Médenine » a été réalisée par la Commission nationale de lutte contre le terrorisme. Et ce, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement – PNUD. Elle démontre qu’il existe une rupture du lien de confiance entre les citoyens et les institutions publiques.

En effet, 46,2% des répondants déclarent ne pas avoir confiance en les institutions de santé. Ils sont 44,4% à exprimer leur méfiance envers la douane. Le pourcentage passe à 37,2% en ce qui concerne la police et la Garde Nationale. Il est de 35,2% pour la justice. Cette étude s’appuie sur un échantillon représentatif de 517 participants du gouvernorat de Médenine. Et la présentation de ses résultats par la Commission nationale de lutte contre le terrorisme a eu lieu mercredi, à Tunis.

A cette occasion, le Représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en Tunisie, Steve Utterwulghe s’exprimait. Il affirme que « la confiance entre les citoyens et les institutions est essentielle. Et ce, pour garantir l’efficacité des efforts de prévention de l’extrémisme violent. Mais aussi pour assurer l’efficacité des efforts de relance de l’économie après la période Covid-19. Afin de faire progresser la transition démocratique et de faire face aux défis de l’instabilité régionale. » C’est ce qui ressort du communiqué de presse publié par la Commission nationale de lutte contre le terrorisme et le PNUD.

Par ailleurs, l’échantillon interrogé dans le cadre de cette étude souligne que l’identité nationale et l’identité familiale sont liées au respect des libertés acquises après la révolution de 2011. En outre, elles sont considérées comme une force de cohésion. Car 83,7% des habitants de Médenine s’identifient à la Patrie.

De même, cette enquête permet de formuler des recommandations pratiques; afin d’appuyer les décideurs publics, locaux et nationaux. Notamment en:

  • Capitalisant sur le potentiel de cohésion de l’unité nationale. A travers des politiques de développement inclusif et de consolidation des droits et des libertés.
  • Renforçant le lien entre citoyens et institutions, spécifiquement dans les secteurs de la justice et la sécurité. A travers des services publics de base livrés avec efficacité, respect et redevabilité.
  • Prêtant écoute à la voix des citoyens; même quand elle s’exprime de façon informelle; et en encourageant les espaces de dialogue et de collaboration.

Avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here