UmojaHack Tunisie, premier Hackathon interuniversitaire en biologie sur une plateforme africaine

En effet, plus de 250 étudiants de 15 universités tunisiennes ont participé, le 17 octobre, à un défi très ambitieux. Ce défi tourne autour de la  bio-informatique. Il s’agit de UmojaHack Tunisie.

La compétition interuniversitaire porte le nom de « UmojaHack Tunisie ». Il s’agit notamment d’un Hackathon en ligne autour de l’Intelligence Artificielle et du machine learning.

C’est la start-up tunisienne InstaDeep qui a organisé UmojaHack Tunisie. Et ce en collaboration avec l’IEEE (Institute of Electronical and Electronics Engineers- Tunisia) le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines et la coopération allemande GIZ.  UmojaHack Tunisie est ainsi le premier Hackathon en biologie que la principale plateforme de compétition en ligne africaine « Zindi ».

L’objectif du challenge était de prédire la classe d’une enzyme protéine kinase en utilisant uniquement sa séquence d’acides aminés.

La protéine kinase est impliquée, selon Futura Sciences, dans différentes fonctions physiologiques de la cellule comme les phénomènes d’apoptose, l’activation des plaquettes, la conformation de l’actine dans le cytosquelette, la modulation de l’activité des canaux ioniques, la sécrétion et la prolifération cellulaire.

De façon plus générale, les kinases et les phosphatases sont associées pour réguler et coordonner différents aspects métaboliques.

InstaDeep a sponsorisé le prix dont le montant total est de 11000 DT. Le jury a décerné et réparti le prix entre les trois équipes gagnantes. D’ailleurs, la GIZ a pris soin d’offrir des tablettes.

Il s’agit de l’équipe de l’Ecole Polytechnique de Tunisie « EPT- OUTLIERS », l’équipe «H2A», de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis «ENIT» et l’équipe GL4, de l’Institut national des sciences appliquées et de la technologie «INSAT».

Plus de 1000 étudiants de plus de 70 universités dans 18 pays africains

En effet, ce Hackathon Machine Learning cible exclusivement les étudiants tunisiens. Il intervient après le succès de «UmojaHack Africa». Ce dernier a amené plus de 1000 étudiants de plus de 70 universités dans 18 pays africains sur la plateforme « Zindi », le 21 mars 2020.

De plus, «Voir les communautés d’IA tunisiennes se rassembler pour créer un impact positif et des environnements sûrs est particulièrement encourageant, en particulier si l’on tient compte des circonstances exceptionnelles et difficiles que nous vivons aux niveaux local et mondial». C’est ce que déclare Kais Mejri, Directeur Général de l’Innovation et du Développement Technologique au ministère de l’industrie et des PME en Tunisie et responsable du pilotage du «programme national de la recherche et de l’innovation, qui entend développer le potentiel d’innovation des PMEs tunisiennes.

Au cours des dernières années, la Tunisie a œuvré notamment à développer un écosystème entrepreneurial favorable au développement de l’IA. Et ce à travers une collaboration remarquable entre les start-up et le gouvernement.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here