Tragédie de Sbeïtla : la Fédération nationale des communes réagit

Sbeïtla

La Fédération nationale des communes appelle toutes les structures de l’Etat à abandonner les tiraillements. Et à trouver une solution adéquate conformément au Code des collectivités locales. Il s’agit d’une réaction suite à l’accident tragique survenu à Sbeïtla ( gouvernorat Kasserine).

La Fédération estime que la mort tragique de l’agent de la municipalité de Sbeïtla place tous les intervenants devant « une période décisive où on doit se poser une question principale ». C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué publié aujourd’hui.

Pour la fédération, la question est de savoir si « on veut un pouvoir local ayant tous les moyens et toutes les prérogatives pour: appliquer le principe de la bonne gouvernance; assurer les services aux citoyens; et fonder un régime se basant sur la justice sociale ou pas  ».

En outre, elle appelle à rompre avec l’attitude du déni de responsabilité. De même qu’elle affirme que la police municipale doit aider les municipalités à la concrétisation du principe du pouvoir local.

En effet, l’accident tragique survenu à Sbeïtla a suscité toutes les interrogations de la Fédération. Pour rappel un bulldozer appartenant à la municipalité a démoli un kiosque anarchique; alors que son propriétaire y dormait. Et ce, à l’aube du 13 octobre. Sachant que le gouverneur et le maire, chacun de leur coté, affirment n’assumer aucune responsabilité. Puisque les deux responsables régionaux se jettent des accusations.

Alors, la délimitation des rôles et des responsabilités des acteurs des affaires locales en Tunisie prend tout son sens.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here