Un nouveau parti voit le jour et appelle à l’instauration de la troisième République

Sahbi Ben Fraj

“Une patrie juste” est un mouvement politique qui vient de voir le jour. A tendance social-démocrate, le parti remplace le front national tunisien créé au lendemain de la révolution et ayant obtenu un siège à l’Assemblée nationale constituante lors des élections de 2011.
Le parti vise à instaurer la troisième République.

Le dirigeant de ce parti Sahbi Ben Frej (ancien député 2014/2019) a tenu à préciser, au cours d’une conférence de presse dimanche, que le mouvement ambitionne d’asseoir les fondements de la troisième République.

Selon lui, le régime politique en Tunisie a largement contribué à la dispersion de la scène politique, estimant que le recours aux décrets-lois pour organiser certains secteurs comme les médias et les associations reflète l’immaturité du dispositif législatif.

Le nouveau parti constitue une alliance entre plusieurs acteurs politiques déterminés à sortir le pays de la crise, qui s’explique, estime Sahbi Frej, par l’éparpillement de la décision.

Et d’ajouter que le système politique en place a toujours favorisé un seul parti; Ennahdha et empêché le parti vainqueur de gouverner.

De son côté, Ahmed Dhaouadi, également membre dirigeant du parti, a expliqué que la création de ce mouvement est le fruit d’un long marathon de discussions qui a duré huit mois, associant plusieurs familles politiques de différentes sensibilités (progressiste, nationaliste, social-démocrate…) ainsi que des indépendants.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here