Massacre de chiens errants: toutes les mesures nécessaires ont été prises

chiens errants

Les équipes de la direction générale des services vétérinaires ont pris les mesures nécessaires suite au massacre de chiens errants, dans un refuge à Djerba (gouvernroat de Medenine). A indiqué vendredi le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources Hydrauliques.

La direction générale des services vétérinaires a fermement dénoncé ce massacre abominable. Elle souligne  qu’il s’agit là d’une violation de toutes les lois nationales et des conventions internationales relatives à la protection des animaux. Ce refuge pour chiens errants a été le théâtre, il  y a deux jours, d’un massacre de 20 chiens. La propriétaire de l’espace est une Italienne.

Les forces de l’ordre ont arrêté  trois individus impliqués dans cette tuerie avant de les libérer. Et suite aux mouvements de protestation de leurs familles et proches.

Contacté par l’agence TAP, le conjoint de la propriétaire de ce refuge et président de l’association « La plage des chiens », Motassam Ben Messaoud, a déclaré qu’il a décidé de trouver un autre centre de refuge pour accueillir les chiens errants.
Et d’ajouter que l’idée de quitter définitivement Djerba est même envisageable. Et ce, en raison de la réticence des habitants de l’île à accueillir des chiens errants à proximité de leurs habitations.

Les internautes ont relayé une vidéo mettant en scène un massacre de 20 chiens errants. Cette vidéo a suscité une vive indignation auprès des internautes et des composantes de la société civile.

Ainsi, l’Association de Protection des Animaux de Tunisie a déploré le manque de reconnaissance des citoyens et de l’Etat vis à vis du travail énorme que fournit la propriétaire de ce refuge. Et ce, pour limiter le nombre d’animaux errants sur l’île de Djerba. Il appelle  à la nécessité de créer des centres municipaux de gestion des chiens errants sur tout le territoire tunisien.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here