Ministère de la Santé: la France et la Belgique passent en zone verte

ministère de la

Le ministère de la Santé a publié une actualisation des listes des pays par zones de couleurs distinctes (en vert et orange). Il s’agit d’une répartition effectuée par l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes. Sur la base du niveau de risque épidémique. Selon des critères et indicateurs scientifiques approuvés sur le plan international.

Selon le ministère de la Santé, les deux listes distinctes ont connu certaines actualisations. Dont notamment le passage de la France et de la Belgique en zone verte. Après leur classement respectivement dans les zones orange et rouge. Et ce, sur la liste publiée par le ministère de la Santé le 25 juin.

Les mesures pour les voyageurs étrangers et tunisiens

Par ailleurs, les voyageurs étrangers et tunisiens en provenance des pays de la zone verte, peuvent entrer en Tunisie sans restriction. D’ailleurs, ils doivent remplir un formulaire électronique et se soumettre aux procédures de prévention. A titre d’exemple, la prise de température corporelle et la réponse à certaines questions liées à l’état de santé.

Tous les trois ou quatre jours, il y aura une révision de cette classification en fonction de l’évolution des conditions épidémiologiques. C’est ce qu’a indiqué Habib Ghedira, le membre du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus.

Il est à rappeler que l’indicateur de propagation du virus RT, ainsi que le type de propagation épidémique- communautaire moyenne ou limitée en zones isolées- ont leur importance également.

La “zone orange” regroupe les pays où la prévalence de l’épidémie est modérée. Les voyageurs en provenance de ces pays sont tenus de fournir un test de laboratoire RT-PCR  et sont soumis à un auto-isolement à domicile pendant une période de 14 jours sans recours à une autre procédure. Sauf en cas d’apparition des symptômes de la Covid-19 sur la personne concernée.

Evoquant  les arrivées des pays classés dans la “zone rouge”, “aucun touriste ne sera accepté”, affirme Ghedira. Tout en ajoutant qu’il n’est pas possible d’empêcher un citoyen tunisien résidant dans les pays de cette région de retourner dans son pays. Mais à la condition qu’il se conforme à l’auto-isolement obligatoire pendant une semaine. Et se soumette à un test de dépistage à partir du sixième jour de son arrivée.

avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here