Travaux publics : l’augmentation des entreprises étrangères nuit aux entreprises tunisiennes

travaux publics - l'économiste maghrebin

L’augmentation du nombre des entreprises étrangères opérant dans le secteur des travaux publics aggrave les difficultés des entreprises tunisiennes. Selon le président de la Fédération Nationale des Entrepreneurs de Bâtiment et de Travaux Publics (FNEBTP), Jamel Ksibi.

Les propos de M. Ksibi sont rapportés dans un communiqué de l’UTICA publié mercredi. Il met l’accent sur la conjoncture difficile que traverse les sociétés opérant dans le secteur. Et ce,  après la baisse des investissements publics dans tous les domaines. Ainsi, l’enjeux est la part de marché des travaux publics.

A cet égard, M. Ksibi appelle par ailleurs à intégrer le secteur de bâtiment et de travaux publics dans le système de formation professionnelle. Et ce, lors de son intervention au cours de l’Assemblée Générale de l’FNEBTP tenue mardi.

Les professionnels du secteur affrontent plusieurs difficultés. Notamment en termes de la non obtention de leurs dus auprès de l’État. Mais aussi l’aggravation de la pression fiscale et des charges et les répercussions de la dégradation de la valeur du dinar. Outre la non application par les banques du décret n°6 relatif à l’appui des sociétés sinistrées par Covid-19.

Le secteur est pourvoyeur d’emplois avec 510 mille postes dans divers métiers. Sachant qu’un investissement d’un million de dinars favorise l’emploi de 25 personnes dans la construction et 25 autres emplois dans d’autres secteurs, d’après l’UTICA.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here