Tunisie : IFC accorde un financement de 10 millions d’euros à l’exportateur de dattes VACPA

IFC VACPA

La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, a accordé un financement de 10 millions d’euros à la société tunisienne de transformation de dattes VACPA. Il s’agit d’un soutien qui va permettre de préserver de nombreux emplois, notamment ceux de femmes, durant la pandémie de Covid-19.

VACPA, le plus grand exportateur de dattes en Tunisie, s’approvisionne auprès d’environ 1 000 fermiers. La société emploie plus de 1 700 ouvriers, dont 80% de femmes. Le financement d’IFC est fourni en deux tranches : 5,5 millions d’euros en financement de fonds de roulement pour répondre aux besoins immédiats de l’entreprise et 4,5 millions d’euros pour permettra à VACPA d’étendre ses activités, se diversifier dans la production de concentré de jus de dattes et améliorer sa chaîne d’approvisionnement.

Pour rappel, en 2019, VACPA a exporté 13 500 tonnes de dattes, principalement vers l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie du Sud-Est. Mais la pandémie de Covid-19 a affecté à la fois la demande et l’approvisionnement au sein de l’industrie agroalimentaire, faisant peser une pression financière importante sur les entreprises.

Améliorer les conditions de vie des populations

« Grâce au financement d’IFC, nous allons pouvoir continuer à améliorer les conditions de vie des populations des zones rurales. L’appui en services-conseils que fournira IFC va aussi permettre aux fermiers de moderniser leurs exploitations et d’adopter des pratiques agricoles durables », a déclaré Mohsen Boujbel, fondateur et directeur général de VACPA.

Le financement d’IFC est associé à un programme de services-conseils. Il vise à soutenir les agriculteurs. Et ce afin qu’ils utilisent des systèmes d’irrigation permettant la préservation des ressources en eau et l’adoption de meilleures pratiques agricoles.

Selon l’IFC, ce programme permettra aussi à VACPA d’obtenir la certification EDGE (Economic Dividends for Gender Equality) qui reconnaît les efforts des entreprises dans la création d’opportunités de carrière égales entre les hommes et les femmes. EDGE est la principale norme au monde dans l’évaluation méthodologique et la certification d’entreprise en matière d’égalité des sexes.

« IFC travaille à atténuer l’impact économique de la pandémie de Covid-19 pour que les entreprises puissent poursuivre leurs activités et continuer à payer leurs employés ». Ssouligne Beatrice Maser, directrice régionale d’IFC pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord (MENA). Et d’ajouter : « Notre financement va permettre à la société VACPA de sortir de la crise plus forte, lui permettant de continuer à s’approvisionner auprès de petits exploitants et de préserver les emplois de nombreuses femmes dans le milieu rural. »

Pour rappel, IFC a investi depuis 1963 dans plus de 32 entreprises en Tunisie. L’institution a pour objectif de soutenir le développement du secteur privé du pays, créer des emplois et contribuer à la lutte contre la pauvreté.

Source : IFC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here