Région arabe-Covid-19 : Appel à l’annulation de la dette et l’abandon des accords de « libre-échange »

dette-libre-échange-

Plus d’une centaine d’associations, organisations et réseaux de la région arabe lancent une campagne pour l’annulation de la dette. Ainsi que  et l’abandon des accords de « libre-échange », pour sortir de la crise exacerbée par le Covid-19.

Un premier webinaire est le jeudi, 25 juin 2020. Et ce par les initiateurs de cette initiative sur l’abandon des accords de « libre échange », à 19h heure Maroc, Tunisie et Londres. 20h heure France, et 18h heure Mali.

Les représentantes de nombreux mouvements sociaux dans la région arabe (Moyen-Orient et Afrique du Nord) ont lancé un appel. Ils  revendiquent l’annulation de la dette publique et l’abandon des accords de libre-échange. Et ce pour faire face aux répercussions économiques et sociales de la propagation de la pandémie de Coronavirus sur les peuples de la région. Ainsi lit-on, dans un communiqué sur le site de l’Observatoire Tunisien de l’Economie (OTE).

A ce jour, plus de 100 associations, organisations et réseaux ont signé l’appel en Mauritanie, au Maroc. Ainsi qu’en Algérie, en Tunisie, en Égypte, au Soudan, en Palestine, au Liban, en Jordanie et en Iraq.

Ce sont des organisations de défense des droits des paysans et paysannes, des associations anti-dette, des partis politiques, des centres de recherche, des coalitions, des syndicats. Ainsi que des organisations estudiantines et féministes et des associations de défense des personnes ayant des besoins spécifiques et autres.

La déclaration a également été soutenue par plus de 100 associations. Ainsi que des organisations et réseaux d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique latine.

L’appel contient des revendications de fond, ainsi que des propositions concrètes. Telles que l’appel à la formation d’un comité populaire pour l’audit de la dette des pays de la région. A l’organisation d’une campagne pour dénoncer les accords de libre-échange colonialistes.

Pour approfondir la discussion et échanger les expériences afin d’atteindre ces objectifs, les initiateurs ont suggéré la tenue d’un forum populaire régional après la fin de la crise de Corona virus.

Toutes les associations et organisations qui ont signé l’appel seront contactées pour former une liste de diffusion électronique pour échanger collectivement.

Et  sur comment concrétiser les objectifs de l’appel, tout en adoptant le principe du consensus. Et ce pour décider sur les différentes actions et activités. Ainsi que sur l’organisation de webinaires par pays ou par thème.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here