Les avions de demain voleront à l’hydrogène

hydrogène

Le secteur de l’aéronautique subit une crise sans précédent. Celle-ci n’est pas perçue de la même façon par tous. Car pour certains, la baisse de l’activité des sociétés de transport aérien à travers le monde est une aubaine pour l’environnement. Les avions génèrent en effet des émissions de CO2 considérables. La pollution qu’ils engendrent n’est un secret pour personne.

Selon les estimations, le transport aérien est globalement responsable de 2,8 % des émissions de CO2 dans le monde. Dans un plan de relance du secteur de l’aéronautique, le gouvernement français a récemment déclaré avoir l’objectif d’investir. Et ce, pour concevoir et produire les appareils « de demain ».

En effet, le plan de relance sera soutenu par la somme colossale de 1,5 milliard d’euros d’aides publiques. Et ce, sur les trois prochaines années. Ainsi, près de 300 millions d’euros seront alloués dès 2020 pour la conception de technologies de l’avion propre, de sorte à travailler sur la réduction de la consommation en carburant, l’électrification des appareils et la transition vers des carburants neutres en carbone comme l’hydrogène.

L’écologie fait son entrée dans le monde du transport aérien

Cette action permettra ainsi de conforter la place de leader de la France et de l’Europe dans l’aéronautique au niveau international mais également de faire levier sur la décarbonation de la flotte mondiale, jouant ainsi un rôle prépondérant dans la lutte contre le changement climatique. Le projet vise particulièrement à créer des avions qui pourraient voler à l’hydrogène.

Si l’objectif semble être tout à fait louable, il n’en est pas moins que la concrétisation de ce projet se heurte à plusieurs facteurs dont l’origine même de cet hydrogène.

En effet, à l’heure actuelle l’hydrogène est produit à partir d’hydrocarbures, ou par électrolyse de l’eau, dont les ressources s’amenuisent de jour en jour.

De la conception des moteurs, en passant par l’architecture des avions, jusqu’au coût du voyage c’est tout un type d’un nouveau genre de transport aérien qu’il faudra revoir.

Pourtant, il est tout à fait possible qu’un avion à hydrogène voit le jour en 2035. Les premiers avions rencontreront surement le succès escompté.

Ce type d’avions saura convaincre une clientèle exigeante notamment sur les questions environnementales et le confort.

L’écologie fait son entrée dans le monde du transport aérien. Ce n’est pas la planète qui va s’en plaindre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here