Douz: les habitants apportent leur soutien aux sit-inneurs d’El Kamour

Douz

Des habitants de Douz (gouvernorat de Kébili) se sont rassemblés mardi soir au centre-ville. Et ce, pour exprimer leur solidarité avec les sit-inneurs d’El Kamour (gouvernorat de Tataouine).

Ainsi, les protestataires de Douz ont brûlé des pneus. Tout comme ils ont commis des actes de vandalisme contre des postes de sûreté et de garde nationale dans la région. Ce qui a nécessité l’intervention des forces de l’ordre. Ces derniers ont utilisé le gaz lacrymogène dans le but de disperser la foule des manifestants.

Dans ce contexte, notons qu’une grève générale avait été décrétée lundi 22 juin au gouvernorat de Tataouine. Et ce, pour condamner l’intervention sécuritaire forcée afin de mettre fin au sit-in d’El-Kamour. Suite à laquelle des affrontements avaient éclaté entre forces de l’ordre et protestataires, causant des blessés des deux côtés.

Par ailleurs, depuis samedi dernier la tension est tendue à Tataouine. Puisque, depuis l’arrestation des sit-inneurs d’El-Kamour, dans la soirée du samedi, les affrontements n’ont pas cessé durant trois jours. Les forces de l’ordre usant de gaz lacrymogène, au milieu des revendications des protestataires.

En effet, ces derniers demandent l’application des clauses de l’accord signé en les sit-inneurs et le gouvernement en juin 2017.

Clauses de l’accord d’El-Kamour:

  • Reprise immédiat de la production;
  • Levée du sit-in;
  • Réouverture de la route d’El-Kamour;
  • Recrutement d’un membre de la famille du martyr Anouar Sakrafi et d’un membre de la famille du blessé Abdallah Elaway;
  • Affectation de 1500 personnes au sein des compagnies pétrolières, soit 100 en juillet, 150 en septembre, 200 en octobre, 400 en novembre et 150 en décembre 2017;
  • Adoption de la subvention de recherche de travail de 500 DT à la disposition des recrutés des compagnies pétrolières à partir de septembre prochain, en attendant qu’ils occupent leurs postes. Cette bourse sera accordée sur le Fonds de développement ayant pour budget 80 millions de dinars;
  • Intégration des 370 travailleurs de la Société Tunisienne de l’Environnement (STE) à la fin de leur CDD;
  • Recrutement de 1500 personnes au sein de la STE en juin 2017, 1000 en janvier 2018 et 500 en janvier 2019;
  • L’Etat renonce à poursuivre les sit-inneurs.

 

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here