Le ministre de la Défense s’entretient avec le commandant de l’AFRICOM

africom-

La coopération militaire entre la Tunisie et les États-Unis d’Amérique et les moyens de la renforcer, ont été au centre d’une réunion.

Et ce, entre le ministre de la Défense nationale, Imed Hazgui, et le Commandant de l’US Africa (AFRICOM), le Général Stephen J. Townsend.

Cette réunion se tenait, lundi à l’Aouina, en présence des ambassadeurs des États-Unis d’Amérique à Tunis et en Libye. Ainsi que des membres du Conseil Supérieur des Armées (CSA). M. Hazgui a mis l’accent sur l’importance de la coopération tuniso-américaine. D’autant plus que les États-Unis d’Amérique sont un partenaire privilégié de la Tunisie.

Le ministre a exprimé « l’espoir de voir développer cette coopération dans le cadre d’un climat de confiance mutuel. Et ce, afin de renforcer les capacités opérationnelles de l’armée nationale tunisienne ». Ainsi a-t-on appris d’un communiqué du ministère de la Défense.

De même, cette rencontre a permis de discuter la situation de la sécurité régionale. Et ce, à la suite de la visite du commandant de l’AFRICOM en Libye. Ainsi que de sa rencontre avec des responsables libyens.

Ainsi, le ministre de la Défense a confirmé la position de la Tunisie. Elle est « basée sur le soutien de la légitimité en Libye. Ainsi que la nécessité d’un règlement politique qui tient compte essentiellement de l’intérêt du peuple libyen ». « La Tunisie refuse toutes les formes d’intervention militaire étrangère en Libye et tous les projets de répartition », a-t-il souligné.

De son côté, le Commandant de l’AFRICOM a mis l’accent sur la concordance de la position des États-Unis d’Amérique avec celle de la Tunisie. Tout en soulignant la volonté de son pays de « soutenir tous les efforts visant à mettre un terme au conflit armé. Ainsi qu’à identifier un solution politique dans ce pays ».

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here