La ré-ouverture des frontières, un pas en avant ou un pas en arrière!

ré-ouverture des frontières

La ré-ouverture des frontières à la date du 27 juin fait beaucoup parler. Et ce, depuis que le ministère de la Santé a annoncé qu’il y a malheureusement de nouveaux cas de contamination et un nouveau décès.

Aujourd’hui, la grande question sur la ré-ouverture des frontières laisse perplexe. D’où la question: est-ce que le gouvernement a pris la bonne décision ou non? Pour une partie de l’opinion publique, les avis sont mitigés, entre les pour et les contre. Alors que pour le corps médical, il faut que la question soit débattue plus sereinement.

C’est ce qu’a indiqué Belkahia Radhi, médecin anesthésiste au CHU français d’Amiens. Il souligne: « Au delà de la communication qui a été, le moins que l’on puisse dire, balbutiante. Je crois que le problème de l’ouverture totale ou sous conditions des frontières tunisiennes cet été doit être débattue de façon plus sereine. »

Selon lui, la solution ne peut être binaire. Il précise dans ce contexte: « Le seul impératif qui doit guider le choix est la fameuse balance bénéfice / risque. Il faut pour cela détailler les risques, à minima et à maxima, pour la population locale et pour les voyageurs. Et d’un autre côté mettre en balance les bénéfices attendus par une ouverture raisonnée des frontières. Il n’y a que de cette façon apaisée et transparente que les autorités pourront imposer et faire accepter l’option choisie. »

Il conclut à la fin: « Pour apaiser les esprits, convaincre et obtenir l’adhésion des citoyens, il est impératif et urgent d’apporter les éléments objectifs qui font basculer la balance dans un sens ou dans l’autre. On n’accepte que ce que l’on comprend. »

En effet, notons que depuis le début de la pandémie de  Covid19, les premières entrées contaminantes sont arrivées de France et d’Italie. Même si à l’heure actuelle la situation semblerait plus contrôlée en Europe. Reste à savoir quelles sont les mesures à mettre en place pour qu’il y ait moins de risque de contamination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here