L’UTAP appelle à protéger les femmes rurales contre l’insécurité du transport

produits du tiroir - l'économiste maghrebin

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche – UTAP  appelle ce mardi les autorités à accélérer la mise en œuvre des  accords-cadres. Ce sont ceux conclus entre les organisations nationales et les départements ministériels concernés. De même qu’à mettre en place des mécanismes de protection des femmes rurales contre le transport risqué vers leur lieu de travail.

Ainsi, cet appel intervient suite à l’accident de la route survenu, aujourd’hui à l’aube. Et ce, dans la localité de Tfifila, relevant de la délégation d’Ain Jloula, à Kairouan. L’accident a entraîné  la mort d’une personne (60 ans) et la blessure de 14 ouvriers et femmes rurales.

En effet, il s’agit d’une collision entre deux camions. L’un était chargé de moutons et l’autre transportait des ouvrières agricoles. Celles-ci étaient en route vers Djebel Errihane dans la délégation de Ouslatia pour collecter du romarin.

Par ailleurs, l’UTAP a réitéré son appel à protéger la vie des femmes rurales. Elle recommande des mesures de couverture sociale qui garantissent leur dignité. Ces mesures doivent récompenser leurs sacrifices. Ainsi que leur contribution effective à la réalisation de la sécurité alimentaire et à la promotion du développement économique.

« Les autorités concernées sont responsables de cet accident. Parce qu’elles continuent d’ignorer cette affaire du transport agricole. Et qu’elles agissent avec indifférence face aux tragédies survenues ». Telles sont les accusations portées par l’Organisation agricole, dans un communiqué.

Effectivement, plusieurs études ont démontré que les femmes rurales vivent dans des conditions difficiles. Avec de surcroit pour se déplacer vers leur lieu de travail, le risque chaque jour de croiser la mort.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here