Sit-in des familles des migrants tunisiens détenus au centre de Melilla en Espagne

migrants tunisiens - l'économiste tunisien

Des familles de migrants tunisiens bloqués dans la ville de Melilla, en Espagne, ont observé ce matin un sit-in devant l’ambassade d’Espagne en Tunisie. Et ce  pour exiger que leurs enfants soient autorisés à pénétrer dans les territoires espagnols. Ainsi, elle dénoncent le « traitement humiliant » de leurs enfants détenus au centre de Melilla.

Les familles des migrants tunisiens scandaient des slogans appelant à la libération de leurs enfants.  Elles revendiquent également  la garantie de leur droit à la mobilité pour rechercher de nouvelles opportunités en Europe. En effet, la protestation a eu lieu au milieu d’un dispositif sécuritaire renforcé autour de l’ambassade.

Plus de 800 Tunisiens en détention

En effet, les familles des migrants ont demandé à  l’association « Terre pour tous » d’organiser ce mouvement de protestation. Affirme le président de l’association Terre pour tous. Et ce pour exprimer leur mécontentement face à la détention par les autorités espagnoles dans la ville de Melilla de près de 800 Tunisiens. D’ailleurs, cette détention dure depuis plus d’un an dans des conditions inhumaines. Précise Imed Soltani, le président de l’association.

Il a assuré que son association reçoit des appels quotidiens de la part de ces migrants. Dont certains ont entamé une grève de faim. Alors que d’autres se sont cousus les bouches. Ils revendiquent  la liberté de circulation. Ainsi qu’un traitement humain comme les autres nationalités autorisées à entrer sur le territoire espagnol.

Interpeller l’ambassadeur d’Espagne en Tunisie

Il a ajouté que les familles des migrants détenus dans la ville de Melilla veulent, à travers ce sit-in, attirer l’attention de l’ambassadeur d’Espagne en Tunisie sur les souffrances qui affectent leurs enfants critiquant en même temps, le mutisme du ministère tunisien des Affaires étrangères qui n’a pas intervenu, selon lui, pour libérer ces Tunisiens.

A noter que le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) avait auparavant appelé à mettre fin aux violations des droits des migrants tunisiens détenus au centre de Melilla exhortant les autorités espagnoles à accélérer le transfert des migrants vers des lieux plus respectueux en attendant la régularisation de leur situation. Il a, en outre, réaffirmé son rejet du rapatriement forcé des migrants.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here