Fakhfakh: « La Tunisie a vaincu la pandémie et en est sortie avec peu de dégâts »

fakhfakh-tunisie-pandémie-

Le Chef du Gouvernement Elyes Fakhfakh, a déclaré que « la Tunisie a vaincu la pandémie du nouveau coronavirus. Elle est sortie de cette épreuve avec peu de dégâts ». Et ce, dans un entretien diffusé, dimanche soir, sur la chaîne de télévision Attessia et la Radio Mosaïque FM. M. Fakhfakh a encore évoqué « un bilan positif de l’Etat tunisien ainsi que de ses divers organismes ».

Au cours de cette interview, qui coïncide avec la fin de la période de confinement ciblé, M. Fakhfakh a encore souligné « la réussite réalisée grâce à l’unité nationale ». Tout en appelant les citoyens à préserver ce bilan positif face à la pandémie; en adoptant les mesures de prévention sanitaire et de distanciation physique.

« En plein pic de la pandémie, le traçage des déplacements des citoyens via la téléphonie mobile a permis de constater que plus de 80% des Tunisiens ont respecté le confinement obligatoire. » C’est ce qu’a encore déclaré le Chef du gouvernement.

Il a avoué « une situation sanitaire critique. Mais qui était toutefois sous contrôle. Ce qui a permis au pays d’éviter tout dérapage sanitaire ou sécuritaire ».

Le gouvernement avait opté « pour préserver la sécurité et la santé des citoyens. Tout en estimant qu’il serait toujours possible de remédier aux pertes économiques. Ou au manque de ressources ».

Une deuxième vague est peu probable

Au sujet de la réouverture des frontières terrestres et de l’espace aérien, à partir du 27 juin. Fakhfakh a estimé qu’il s’agit d’une décision parmi d’autres prises par le gouvernement.

« La fermeture tout comme la réouverture émanent d’une décision audacieuse et responsable », a encore ajouté le Chef du gouvernement. Selon lequel l’Etat est préparé à tous les scénarios possibles. Dont une seconde vague de la pandémie ce qui est peu probable », à son avis.

Par ailleurs, il estime que la coalition au gouvernement est réussie. Ce qui se traduit parfaitement dans les lois et les décrets récemment promulgués. Elle représente tous les courants politiques et reflète l’unité nationale réelle, insiste-t-il.

Au sujet de l’appel de Rached Ghannouchi, président du parti Ennahda, à la refonte et l’élargissement de la coalition, il a estimé que ce ne serait possible qu’en cas d’échec de cette coalition. D’autant plus quelle a bénéficié de la confiance d’au moins 129 députés, ce qui est suffisant, selon lui.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here