Covid-19 : 40 étudiants tunisiens aux Etats-Unis attendent désespérément le rapatriement

vol de rapatriement - l'économiste maghrebin

Elles ne savent à quel saint se vouer. Alors, les familles d’une quarantaine de jeunes étudiants tunisiens, bloqués aux Etats-Unis depuis le mois de mars, interpellent le gouvernement tunisien. Elles n’ont qu’une seule revendication: le rapatriement d’urgence de leurs enfants. Retour sur une situation critique dans le cadre d’une pandémie appelée Covid-19.

A Houston, dans les Etats de Californie ou de Floride, ces jeunes crient à l’aide. En face d’un gouvernement tunisien qui semble les avoir complètement oubliés. D’après les informations dont nous disposons, la situation est bel et bien critique. Pour trois raisons principales. D’abord, la population concernée est une catégorie vulnérable, à savoir les étudiants. Ensuite, le danger est de taille, à savoir une pandémie intraitable. Enfin, ces étudiants sont coincés dans un pays ébranlé par des mouvements sociaux et qui enregistre un nombre pléthorique de cas de Covid-19.

Pis encore. Ces étudiants ne peuvent maintenant même plus recevoir de l’aide financière de leurs familles. A cause des remous sociaux et de l’épidémie qui frappent les Etats-Unis.

« Mon frère Youssef est bloqué à Houston depuis le mois de mars », confie Aziza Mahjoub. Notre grand problème est le test Covid-19 négatif qui ne doit pas dépasser les 72 heures et que doivent produire les passagers débarquant à Tunis. Il est impossible, par exemple, pour mon frère, qui doit prendre un vol de Houston à Montréal, puis de Montréal à Tunis, de pouvoir produire un test qui date de moins de 72 heures, compte tenu de la longueur du voyage et du temps des escales qui peuvent dépasser les 24 heures », poursuit-elle.

Outre le problème du test et de son délai, le prix du test lui-même. En effet, aux Etats-Unis, pour une personne qui n’est pas couverte par un système de santé américain, le prix avoisine les 3000 USD. Il est uniquement gratuit pour les personnes développant les symptômes du coronavirus. De plus, les flux de passagers entre les Etats-Unis et le Canada sont également très surveillés et soumis à des contraintes sanitaires.

A situation extraordinaire, solution exceptionnelle

« Avec une quarantaine d’autres familles qui connaissent ce même problème, nous implorons le gouvernement tunisien, et je dis bien implorons, de trouver une solution. Il est inhumain de laisser ainsi nos jeunes étudiants tunisiens loin de leur patrie et de leur famille. Nous pouvons par exemple imaginer que ces jeunes soient rapatriés de Montréal et dès leur arrivée, placés en quatorzaine avec un test effectué dès leur descente d’avion. A une situation extraordinaire, une solution adéquate doit s’imposer », conclut Aziza Mahjoub.

Ainsi, n’est-t-il pas grand temps que les canaux diplomatiques agissent? N’est-t-il pas grand temps que l’Ambassade de Tunisie aux Etats-Unis ou l’Ambassade des Etats-Unis à Tunis agissent? Les associations tuniso-américaines peuvent, certainement, trouver une solution adéquate pour nos jeunes.  Afin qu’ils puissent retrouver la mère-patrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here